publicité

Les porcheries de Ouaco crispent le voisinage

Les porcheries de Ouaco, à Voh, sont source de tension avec les riverains. Cette exploitation voulue par la province est portée par son agence de développement, Nord Avenir. Les premiers élevages ont débuté il y a trois ans. Mais certains voisins se plaignent des odeurs, et des mouches. 

Certains riverains des porcheries dénoncent les mouches et les odeurs liées aux épandages de lisier. © NC la 1ère / David Sigal
© NC la 1ère / David Sigal Certains riverains des porcheries dénoncent les mouches et les odeurs liées aux épandages de lisier.
  • David Sigal, avec F.T.
  • Publié le
Les porcheries de Ouaco ne sont pas en odeur de sainteté, chez Claude Clavel. L'homme, comme d'autres voisins, dénonce les nuisances olfactives et l'omniprésence des mouches sur sa propriété, située à quelques centaines de mètres de l'exploitation porcine.
 

Contentieux

Là, près de 4000 cochons sont élevés et leurs excréments deviennent du liser épandu dans les champs. Nord Avenir, le bras économique de la province Nord, qui porte cette filière, reconnaît l'existence de nuisances. Mais pour son directeur général, Laurent Le Brun, l'origine du conflit se trouve ailleurs.
Un dossier de David Sigal.
CONFLIT PORCHERIE OUACO

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play