A Nouméa ou Dumbéa, la province Sud entend "reconquérir" certains quartiers

logement nouméa
Confinement tours de Magenta 1
Les tours de Magenta, en octobre 2021. ©Ondine Moyatea / NC la 1ère
"Habile", comme "habitat tranquille" : c’est le nom donné par la province Sud à une opération qui se concentre sur certains secteurs de l’agglomération, jugés sensibles. Rénovation, accompagnement, médiation : une "stratégie globale" présentée ce mercredi.

Plusieurs secteurs de l’agglomération nouméenne sont concernés : les tours de Magenta, Magenta Aérodrome, Dumbéa-sur-mer, la cité Pierre-Lenquette mais aussi, à Ducos, la zone de Tindu et Kaméré. Concernant tous ces quartiers, le bureau de l’assemblée provinciale Sud "a validé", mardi 2 novembre, "une série d’enveloppes qui permettent la mise en œuvre du projet Habile", comme "habitat tranquille". Lequel "consiste à reconquérir les quartiers sociaux". 

Un ensemble de mesures à venir

Voilà ce qu’a expliqué Philippe Blaise, ce mercredi. "Ça s’inscrit dans une stratégie globale", a insisté le vice-président de la province, en charge du logement. "Sur les années qui vont venir, on va, en partenariat avec les mairies, les opérateurs sociaux et les associations d’habitants, mettre en place tout un ensemble de mesures : rénovations mais aussi accompagnement associatif avec le budget participatif [ou] accompagnement avec les services des mairies qui connaissent bien le terrain au travers des CCAS."

Projet "Habile" : Philippe Blaise interrogé par Aurélie Macedo

Urgence à agir

Et d’après Philippe Blaise il y a urgence à agir : 
" Si on s’en préoccupe pas, si on laisse ces quartiers se ghettoïser, il ne pourra pas y avoir de vivre ensemble en Calédonie, on ne doit laisser personne au bord de la route. Pendant une dizaine d’années, on a voulu faire du chiffre, on a voulu faire du logement pour faire du logement avec l’objectif de 1000 logements. Aujourd’hui, on se rend compte que ce n’est plus le besoin".

Recréer une vie sociale 

Le besoin, certes c’est la création de nouveaux logements et la rénovation des bâtiments les plus vétustes datant des années 70.
Mais la province Sud souhaite aller vers plus de médiation sociale.
"Ça ne peut pas être qu’un coup de peinture, parce que rénover des bâtiments, s’ils sont dégradés tout de suite après, ça ne sert à rien. C’est de l’accompagnement global, de façon à ce que au travers de projets associatifs, de jardins familiaux, de chantiers d’insertion, on recrée une vraie vie sociale dans ces quartiers" explique Philippe Blaise.

Appel à projets

Et l’enjeu, d’après la directrice de l’Emploi et du logement c’est d’encourager commerces et services à se réinstaller dans ces quartiers qui comptent 14% de locaux vides.
"La province Sud avec sa casquette développement économique, a instauré des aides spécifiques, pour aider les commerçants à s’installer dans ces quartiers, parce qu’on sait que c’est pas toujours facile de s’installer dans ces quartiers, un appel projet est en cours, on a jusqu’au 15 Novembre pour déposer ses dossiers de candidature si on veut bénéficier ces aides" indique Marie Benzaglou, Directrice de l’Emploi et du Logement de la province Sud (DEL).

L’appel à projets concerne Magenta Tours et Dumbéa-sur-mer.
L’opération Habile est financée à la fois par l’Etat via le contrat de développement, mais aussi par les collectivités et les bailleurs de fonds.

A noter que Philippe Blaise sera l’invité du journal télévisé de NCla1ère ce mercredi 3 novembre.