nouvelle calédonie
info locale

Un gendarme alcoolisé qui n’était pas en service mis en cause dans l’accident mortel de Boulouparis

justice Boulouparis
Panneau de Boulouparis, 2018
Vue de l'entrée Nord du village. ©NC la 1ere
Le contexte du drame survenu dimanche à Boulouparis se précise. Un gendarme a été mis en examen, suspendu de ses fonctions et placé sous contrôle judiciaire. L’homme, qui n’était pas en service, conduisait alcoolisé au moment de la collision qui a coûté la vie à un jeune homme.

Endormi au volant

Le gendarme mis en cause dans l’accident mortel de dimanche matin, au Nord de Boulouparis, n’était pas en service au moment des faits mais il était alcoolisé, confirme ce matin le procureur de la République, que nous avons contacté. L’homme s’est endormi alors qu'il roulait. Son véhicule s’est alors déporté sur l’autre voie, venant percuter la voiture qui arrivait en face. Au volant, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui a été tué sur le coup.
 

Garde à vue

Le chauffard a été immédiatement placé en garde à vue, précise le procureur. Mais dans la journée, la garde à vue a dû être levée pour des raisons médicales : souffrant de fracture au sternum, il a été hospitalisé. A sa sortie de l’hôpital, mardi, il a été replacé en garde à vue, puis déféré le lendemain au parquet.
 

Chefs d'accusation

Le juge des libertés et de la détention l’a alors mis en examen pour homicide et blessures involontaires aggravées par un étal alcoolique. Dans l’attente de son procès, fixé au 14 janvier 2020, l’homme a été placé sous contrôle judiciaire. Sa hiérarchie l’a suspendu de ses fonctions.
Publicité