Handicap : une maison d’accueil spécialisée en construction à Boulouparis

handicap boulouparis
Le maire de Boulouparis, Pascal Vittori, évoquant la future maison d'accueil spécialisée, le 18 janvier 2022.
Le maire de Boulouparis, Pascal Vittori, évoquant la future maison d'accueil spécialisée, le 18 janvier 2022. ©Stéphanie Chenais / NC la 1ère
Héberger jusqu'à 42 adultes en situation de handicap qui ont besoin d'un accompagnement important au quotidien : c'est la raison d'être de la maison d'accueil spécialisée en projet au village de Boulouparis. Sa "première pierre" a été posée ce mardi.

Plutôt qu’une "première pierre", comme le veut l’expression consacrée, c’est une structure en bois qui a été posée. Elle représente la future maison d'accueil spécialisée - à ossature bois - dont le principe a été présenté ce mardi 18 janvier, à Boulouparis. Un projet d’envergure. L'infrastructure, située à un kilomètre de la mairie, hébergera des adultes en situation de handicap, intellectuel notamment, qui n'arrivent pas à réaliser tout seuls les actes de la vie quotidienne, comme se nourrir ou s'habiller. Ils ont donc besoin d’un accompagnement important.

La "première pierre" de cetet maison d'accueil spécialisée était ne fait une structure en bois. Boulouparis. 18 janvier 2022
La "première pierre" de cette maison d'accueil spécialisée était en fait une structure en bois. ©Stéphanie Chenais / NC la 1ère

En chiffres

  • 42 personnes pourront être logées dans l'établissement.
  • Cinquante emplois pérennes sont annoncés. Dont vingt postes d'auxiliaires de vie qui seront présélectionnés, formés puis recrutés grâce à un partenariat entre la direction provinciale de l’Emploi et du Logement, l’Association de coopération sociale et médicosociale, la direction de la Formation professionnelle continue et la mairie de Boulouparis.
  • Le coût de cet investissement atteint presque 800 millions de francs CFP. Une somme rondelette financée en majeure partie grâce à des prêts, avec une subvention du CHS (centre hospitalier spécialisé Albert-Bousquet), un apport de la municipalité, qui offre par ailleurs le foncier, et une subvention de la province Sud.
  • Dix-huit mois de travaux sont prévus, pour une ouverture programmée au deuxième semestre 2023.

Vers un pôle médico-social ?

Cette maison d’accueil spécialisée doit être rejointe par un dispensaire et un Ehpad, un Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mais ces deux projets-là sont encore à l'étude. S’ils se concrétisent, Boulouparis gagnerait un pôle médico-social qui pourrait dynamiser un peu plus la commune. Ajoutons que cette infrastructure était d'abord prévue à Païta, au niveau de l'ancien sanatorium du col de la Pirogue.

Regardez le reportage de Stéphanie Chenais et Nicolas Fasquel :

©nouvellecaledonie