Basket : le Comité sportif bouraillais peine à trouver de nouvelles recrues

basket-ball bourail
équipe basket bourail
©William Lecren

Le renouvellement des équipes sportives n’est pas chose facile. Il faut parfois changer beaucoup de choses et trouver de nouvelles solutions. Le Comité sportif bouraillais, section basket-ball, veut fidéliser ses joueurs et en attirer des nouveaux notamment chez les cadets-juniors.

Pour sensibiliser la population, le club sportif bouraillais s’est servi du premier tournoi du championnat 3 X 3 des moins de 20 ans qui a réuni plus d’une centaine de jeunes, dimanche dernier, à la salle polyvalente de Bourail. Ces derniers temps, le club fait en effet face à des difficultés : il peine à fidéliser les jeunes et à renouveler ses effectifs. Il reste cependant dans l’incertitude au sujet de ses cadets-juniors et séniors.

Miguel Delaveuve, le président lance un message à ceux qui souhaitent jouer et se perfectionner au basket-ball. "On est sur notre deuxième année et on recherche le plus de joueurs possibles, que ce soient femmes, hommes, novices, confirmés... qui habitent à Bourail ou pas loin, juste pour augmenter notre nombre de licenciés. On participe aux territoriales, à la Coupe, aux championnats... "

On veut être une école de basket, former les jeunes, former les moins jeunes et faire vivre le basket calédonien.

Miguel Delaveuve, président du Comité sportif bouraillais


Un recrutement difficile

Tous les clubs de sports collectifs ne sont pas logés à la même enseigne.Ceux qui sont loin de Nouméa, sont ceux qui rencontrent le plus de difficultés à recruter. "En moins de 14 ans, ça va, on a ce qu'il faut sur le village. Mais dès qu'ils y ont passé 14 ans, ils vont au lycée à Nouméa et là je perds tous mes jeunes et c'est dur de rassembler tout le monde pour faire le championnat, surtout en catégorie cadet-junior." explique Miguel Delaveuve. 

La bonne solution selon lui ? "Il faut fidéliser les jeunes, quand il rentre le samedi de Nouméa, qu'ils viennent à l'entraînement" 
Autre solution : faire des petits tournois, en les inscrivant à des journées sportives qui ont lieu dans la capitale, pour que dans l'idéal, les jeunes soient là tous les samedis pour les matchs.

Soucieuse de faciliter et d’encourager la pratique du basket-ball pour les publics de tous âges, la ligue soutient les nouveaux clubs; elle les incite à se structurer et à développer la pratique sur leur commune.

Reportage comité sportif bouraillais