Courses hippiques : la Bourail cup revient à Téné, avec un parrainage remarqué

hippisme bourail
©nouvellecaledonie
Un événement incontournable, ce samedi, pour les amateurs de courses : la Bourail cup fait son retour après deux ans d’absence. Une édition très attendue, dans le monde hippique calédonien, avec notamment la venue d’un nouveau sponsor néo-zélandais. David Smith, reconnu dans le milieu à l'international, est allé rencontrer les éleveurs locaux.

Nadir Boufenèche possède seize chevaux de compétition. Pour la plupart des champions,  importés de Nouvelle-Zélande ou d’Australie, qui font sa fierté. Et cette lignée de vainqueurs donnent naissance à de futures pointures. L'éleveur de Nessadiou caresse un rêve : celui d'un circuit calédonien mieux encadré et professionnalisé, pour pérenniser et faire monter le niveau de ce sport. "On a créé l'Upra, le Conseil du cheval, plein d'organismes autour du cheval, pour amener du pedigree de haut de gamme. Il faut changer le curseur", plaide-t-il. 

"Welcome in Nessadiou"

Ce jour-là, visite de David Smith, un Néo-zélandais bien connu des amateurs de courses hippiques. Industriel de la nourriture équine à travers sa société Dunstan horse feeds, propriétaire d’une centaine de chevaux gagnants, il est dans son pays l’homme le plus influent du milieu. Au fil des ans et des sponsorings, le Kiwi a tissé une relation d’amitié et de confiance avec la Calédonie. "Dunstan est heureux d’être engagé ici car nous recevons du soutien de la part des Calédoniens au fil des années. Et nous continuons à venir grâce à ça. Nous soutenons ceux qui nous soutiennent, résume le visiteur. Nous aimons venir ici car commercialement, c’est également un bon investissement pour nous."

Une manne indispensable

Pour la première fois, ce passionné finance la Bourail cup. Rebaptisée, Bourail Dunstan cup, elle fait son retour samedi 1er octobre après deux ans d'absence liés à la crise Covid. Huit chevaux au départ, une course sur 1400 mètres : l’évènement du week-end. Et sa participation représente une manne indispensable à la survie de la discipline en Calédonie. "Il faut pérenniser le sponsoring. Ce sont des gens comme ça qui [vont] permettre au monde hippique de vivre, insiste Nadir Boufenèche, parce qu'on n'a plus d'argent. Si on ne compte que sur le PMU et qu'on oublie les sponsors, on va mourir."

Le programme des courses

L'hippodrome Robert-Dummté de Téné va accueillir samedi une épreuve de stock, sept courses au galop, deux courses au trot et une course trial. Détail de cette réunion hippique :

  • Première épreuve à 10h30, du stock.
  • Première course à 10h40, le prix Club hippique de Bourail, sur 1 400 mètres.
  • Deuxième course à 11h20, le prix Cédric location, sur 1 400 m.
  • Troisième course à midi, le prix Taïeb-Aïfa, sur 1 400 m.
  • Quatrième course à 12h40, trot A, le prix Bernard-Salem, sur 2 823 m.
  • Cinquième course à 13h40, la Dunstan Bourail cup, sur 1400 m.
  • Sixième course à 14h20, le prix PMU, sur 1 400 m.
  • Septième course, 15 heures, le grand prix du trot B, sur 2823 m.
  • Huitième course, 15h40, le prix Jean-Claude-Colomina, sur 1 800 m.
  • Neuvième course, 16h20, le prix Ville de Bourail, sur 1 800 m.
  • Dernière épreuve à 16h30, le trial, sur 800 m.