La traileuse Angélique Plaire a bouclé les 125 kilomètres de son défi solidaire

sportncla1ère bourail
Angélique Plaire s'est lancée un défi sportif et solidaire au profit de l'association Marie pour la vie. trail. Deva. 5 et 6 février 2022
Angélique Plaire s'est lancée un défi sportif et solidaire au profit de l'association Marie pour la vie. ©Claude Lindor / NC la 1ère
Parcourir 125 kilomètres en vingt-quatre heures au domaine de Déva, c'est le défi que s'est lancée Angélique Plaire. Partie samedi matin, la Calédonienne a atteint son objectif ce dimanche. Un trail au profit de l’association Marie pour la vie, partagé avec qui voulait bien participer.

La pluie, la chaleur et l'absence de vent n'ont pas réussi à la stopper. Angélique Plaire a relevé ce week-end un défi à la fois sportif et solidaire. La traileuse a parcouru les boucles du domaine de Deva durant vingt-quatre heures. Plus exactement une boucle en particulier, de cinq kilomètres, qu'elle a empruntée pas moins de 25 fois. De quoi aligner à la fin quelque 125 km, et rassembler 283 000 F (la somme d'abord annoncée a été revue à la hausse).

Trail participatif

Angélique Plaire a en effet l'effort solidaire : ce challenge, organisé avec son sponsor local, était au profit de l’association Marie pour la vie qui œuvre en faveur des enfants malades. Les bonnes volontés pouvaient se joindre à ce premier trail participatif de l'année, elles aussi, en s'acquittant d'un ticket puis en faisant un tour ou plusieurs. En marchant ou en courant.

Dimanche matin vers 7 heures, Aurélie Macedo et Claude Lindor étaient là pour l’accueillir à l'arrivée. "Je suis très contente que ce soit fini! Je pense que je peux énumérer tous les cailloux et toutes les branches qu'il y a sur les boucles du 5 kilomètres", leur a lancé la sportive.

Angélique Plaire durant son trail solidaire à Deva. 6 février 2022.
Angélique Plaire durant son trail solidaire à Deva. ©Claude Lindor / NC la 1ère

Pas de tout repos

Cette succession de boucles de jour comme de nuit n'a pas été de tout repos. "J'avais prévu qu'il fasse chaud, dans Déva, mais ce que je n'avais pas prévu, c'est que pendant la nuit, il ne fasse pas de vent." Angélique Plaire a d'ailleurs connu un épisode d'hypoglycémie. "Je crois que c'est à la vingt-troisième ou la vingt-quatrième boucle où j'ai je me suis dit : 'Il faut que je dorme', raconte-t-elle aussi. "Quand le médecin a pris mes constantes, il m'a dit : 'Oui, tu te poses'."

Un défi vécu bien entourée. "Si je n'avais pas eu la famille, les potes qui sont là sur le parcours.. Je ne peux pas faire ce genre d'efforts toute seule. Les gens qui sont venus, qui ont fait des tours, qui ne sont pas forcément sportifs et qui ont décidé de faire ça avec leur famille. Franchement, chapeau!"

Inauguration

A noter que les animations prévues à l'origine autour de l'événement ont été annulées, pour entrer dans le cadre sanitaire autorisé. Et que cet événement a été l'occasion d'inaugurer les boucles de trail de Déva. Cinq parcours désormais accessibles au grand public. Allant de cinq à trente kilomètres, il y en a pour tous les niveaux et tous les dénivelés. Les boucles sont présentées sur le site internet du domaine. Devinez comment a été nommée celle qu'a arpentée la traileuse ? L'angélique !

À retrouver au JT de 19h30

Ambiance au départ :