[MÀJ] Requin: la baignade est interdite à Poé et aux abords de l'île aux Canards

requins bourail
Requin poé
©Gaël Detcheverry

Un requin-tigre ayant été repéré à proximité de l'île aux Canards, la baignade y est interdite. De même, la plage de Poé vient d'être évacuée parce qu'un requin a été aperçu au niveau du sentier sous-marin. Les gendarmes ont immédiatement fait sortir de l'eau une trentaine de personnes.

La province Sud informe qu’en raison de la présence confirmée, par les pompiers de la ville de Nouméa, d’un requin-tigre d'environ 2,50m à proximité immédiate de l’Île aux Canards, la baignade est actuellement interdite aux abords de l’île. Cela fait déjà plusieurs semaines que la présence de l'animal a été repérée. L’exploitant de l’Île aux Canards a informé sa clientèle et assure actuellement sa sécurité, mais l'accès à l'île et ses plages est toujours possible. D'après la structure, l'interdiction de baignade devrait être maintenue demain, dimanche. La vigilance de tous les usagers de la mer est donc requise.

Ile aux canards
©Charlotte Mannevy

 

Le reportage de Charlotte Mannevy et Laurent Corsi:

 

Un requin du côté du sentier sous-marin

Les vacanciers ont dû sortir de l'eau au plus vite. Un requin-tigre a été aperçu dans les eaux aux alentours de 11h30 du côté du sentier sous-marin de Poé. Sifflet à la bouche, les gendarmes sont arrivés rapidement pour alerter les familles présentes

Requin poé
©Gaël Detcheverry

Partis en reconnaissance

Les pompiers de Bourail sont partis en reconnaissance sur les lieux. La baignade a été rouverte au cours de l'après-midi. Aucun arrêté d’interdiction n’a été diffusé. Malgré tout la mairie recommande la plus grande vigilance. 

Les précisions du 3ème adjoint au maire de Bourail, Jean-Paul Robelin recueillies par Cédrick Wakahugnème :

ITW Jean-Paul Robelin

Dix jours après la dernière attaque

Une alerte qui intervient dix jours après l'attaque d'une monitrice de plongée, à l’extérieur du récif de Bourail. L’accident s’était produit lors d’une plongée sous-marine en bouteille. Une attaque extrêmement rare en Calédonie d'après un spécialiste.