Les Calédoniens invités à se prononcer sur la charte des valeurs

politique province sud
Drapeaux
©DR
L’ébauche de la charte des valeurs calédoniennes est disponible sur le site du Haut-Commissariat. Le public peut jusqu’au 14 juin faire part de ses observations. 
Quelles sont pour vous les valeurs que les Calédoniens ont en partage ?
La charte des valeurs calédoniennes a déjà fait couler beaucoup d’encre, son ébauche issue des travaux du groupe de dialogue « sur le chemin de l’avenir » est désormais disponible au grand public sur le site du Haut-commissariat.
Les services de l’Etat proposent maintenant aux associations mais aussi à chaque citoyen de faire part de ses observations pour nourrir la réflexion. Une consultation publique ouverte jusqu’au 14 juin.
Quelles sont les grandes lignes du projet de charte ?


Des valeurs aux origines variées

Premier consensus, les valeurs qui fondent la communauté de destin calédonienne ont trois origines : les valeurs républicaines, océaniennes et enfin chrétiennes.
Concrètement, ce projet de valeurs partagées s’inscrit dans le corpus du droit international en la matière : déclaration des droits de l’Homme, Constitution de 1958 et autres conventions des Nations Unies. En découlent des valeurs de solidarité, de partage, d’égalité mais aussi de droit à la différence. 

Les droits et devoirs de l’individu

Un chapitre est consacré aux droits et devoirs de l’individu.
Sont ainsi reconnus le droit à la vie, le respect de la dignité humaine, le droit à la sécurité, le refus de toute forme de discrimination, l’attachement à la défense des droits des femmes, le droit à la terre ou encore le respect des anciens et le rôle central de la famille dans la société calédonienne.
Les élus à la rédaction de ce document ont par exemple affirmé l’obligation de chacun de contribuer à la construction de la Nouvelle-Calédonie.

Les droits collectifs

Le troisième et dernier chapitre lui répertorie les valeurs et droits politiques, économiques et sociaux, c'est-à-dire du collectif vis-à-vis de l’individu. On y retrouve la lutte contre les inégalités et son corollaire le rééquilibrage, la valorisation des différentes cultures et du métissage, la sanctuarisation des principes démocratiques…séparation des pouvoirs, droit d’expression, mais aussi recherche du consensus.
Sont déclarés garantis les droits à la propriété foncière, la liberté d’entreprendre ou encore le droit à l’éducation.
Un condensé qui par définition n’est pas exhaustif et surtout pas définitif. 

Découvrez ci-dessous les 7 pages du document

Les commentaires et contributions de chacun sont à envoyer à l’adresse suivante : valeurs-caledoniennes@nouvelle-caledonie.gouv.fr