Deux fronts d'incendie, à Païta et au Mont-Dore

incendies païta
Incendie au Mont-Dore, au-dessus de la mine de Saint-Louis (9 décembre 2017)
Photo de l'incendie mondorien, prise depuis la traversée de Saint-Louis. ©DR
Chaude journée de samedi, pour les pompiers de Nouvelle-Calédonie. Cet après-midi a vu au moins quatre feux se déclarer dans le Grand Nouméa. Deux étaient toujours en cours en fin d'après-midi: à Païta, à hauteur de la Tamoa côté mer, et au Mont-Dore dans le secteur de Saint-Louis.
Sur quatre incendies déclarés ce samedi après-midi, trois concernent Païta. Un feu signalé au village a été très vite éteint. Puis un autre a été repéré vers 14 heures du côté de La Tamoa, mais côté littoral. Se situant entre la RT1 et la tribu de Naniouni, il aurait ravagé une trentaine d’hectares. En fin d’après-midi, il n’y avait pas d’habitation menacée, mais les pompiers étaient déployés de façon à protéger des installations agricoles, de type élevage.

Au Mont-Mou

Vers 14h30, c’est dans une propriété s’étendant le long de la route du Mont-Mou que le troisième feu a pris qui a, lui, été rapidement maîtrisé. Les moyens sont depuis concentrés vers le sinistre au Nord de la commune, où une demi-douzaine d’engins étaient engagés. Dont quatre du centre de secours communal et deux de la sécurité civile.

Feu de brousse à Saint-Louis (9 décembre 2017)
L'incendie à Saint-Louis. ©NC 1ère / Michel Bouilliez

Trois foyers côté Saint-Louis​

L’autre incendie conséquent de cet après-midi brûle toujours au Mont-Dore, où le centre de secours a été prévenu vers 13h30. Aucune maison ne serait menacée. Mais de l’ancienne mine au-dessus de Saint-Louis, le feu a progressé jusqu’à brûler une surface estimée à 100 voire 200 hectares. Avec trois foyers: deux côté mine, et l'un vers l'Ave Maria.

Vent

Les pompiers du Mont-Dore ont déclenché trois engins anti-incendie et un véhicule de commandement. Les gendarmes ont été également mobilisés. Reste que l’intervention à Païta a empêché la sécurité civile de renforcer le dispositif mondorien. Ce qui pourrait être fait demain si le sinistre, difficile à circonscrire à cause du vent et de la présence de sapins, continue à évoluer.
Le reportage de Dave Wahéo-Hnasson et de Michel Bouilliez.
©nouvellecaledonie

Feu de brousse à Saint-Louis, bis (9 décembre 2017)
La fumée du feu de Saint-Louis était visible de loin. ©NC 1ère / Michel Bouilliez

Deux communes en risque «très élevé»

Rappelons que les communes de Païta et du Mont-Dore ont été jugées en risque très élevé d'incendie, aujourd'hui, de même que La Foa, Boulouparis et Dumbéa. Nouméa, elle, était placée en niveau «extrême» de danger. Avec pour conséquence l’interdiction de faire du feu sur l’ensemble de la Nouvelle-Calédonie, sauf pour ce qui relève de la cuisine.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live