A Dumbéa, les habitants s'opposent à la construction d'un nouveau lotissement

social dumbéa
terrain en construction koutio érudits
©Sheïma Riahi

Les riverains sont remontés contre la construction d'un lotissement de plus de 160 logements sur la Butte de Koutio-Erudits, à Dumbéa. Ils craignent les nuisances que ces constructions pourraient engendrer et préfèreraient l'aménagement d'un parc de loisirs ou des jardins familiaux.

Inquiétude et résignation sont les deux mots qui caractérisent l'état d'esprit de Thierry Beucher, habitant de Koutio. Son champ, situé derrière sa maison, est menacé par un projet immobilier. Au centre de la polémique : le futur lotissement César sur la Butte de Koutio-Erudits. Sur ce site de sept hectares, 167 logements doivent sortir de terre; et cela agace les riverains du quartier, comme Marie-Laure, qui craint "beaucoup de bruit et beaucoup de passage". 
 

On voudrait que ce soit une zone avec des petits jardins partagés ou bien faire autre chose que mettre des logements là-dessus... ça va nous amener des voleurs, des bandits...

Thierry Beucher, habitant de Koutio

 

plan koutio érudits


Opposés à la construction de logements, les riverains se sont mobilisés hier après-midi devant l’hôtel de ville de Dumbéa. Réunis en association, ils demandent l’annulation du permis de lotir signé le 12 février dernier. Selon eux, le projet a été fait sans consulter les résidents à proximité. "Le maire a déclaré récemment qu'il voulait arrêter la construction de logements, qu'il y a déjà énormément de logements sur la commune dont une bonne partie est vide et là on va détruire des espaces verts pour construire des logements qui seront sans doute à moitié vides" explique Hugues Ansel, président de l’Association des résidents de la Butte de Koutio et des Erudits.

Le reportage de Sheïma Riahi et Claude Lindor.

Le projet lancé en 2018 devrait accueillir 800 habitants. Pour l’heure, les travaux n’ont pas commencé. Un recours contentieux est sur le bureau du juge de la Cour d’appel de Paris. Contactée, la mairie de Dumbéa n’a pas souhaité s’exprimer.