Animaux en détresse, bien traités par des bénévoles

animaux dumbéa
les chiots de la SPANC
Ils attendent avec toujours autant d'impatience, un maître bienveillant. ©CL

Avec les fêtes de fin d’année, les grandes vacances scolaires et les intempéries de ces dernières semaines… nos animaux de compagnie sont malmenés. Certains fuguent d’autres sont abandonnés…voire maltraités. Les associations sont débordées car la prise en charge est lourde et coûteuse.

" Elle donnerait son amour inconditionnel à quelqu’un qui gagne sa confiance. C’est une chienne adorable, mais elle a des séquelles, il lui faudra un peu de temps. Craintive mais très affectueuse, cette chienne a subi de mauvais traitements", nous confie Nathalie Chiaraviglio, gérante d'une garderie pour animaux. Privée de l’usage d’une patte par son ancien propriétaire, "Patoune", attend d’être adoptée. 

Abandons trop nombreux

"Malheureusement il y a beaucoup trop de chiens abandonnés et pas assez de familles d’accueil…On a la chance d’avoir des gens comme Nathalie qui acceptent de nous aider pour les sortir de la misère, de la rue, de la maltraitance. Quand on peut, en fonction de nos moyens, de la disponibilité de Nathalie (car elle a aussi d’autres chiens, on ne peut pas trop lui en imposer)" insiste, Ambre Galleron, bénévole de la Bande à Nounou.

Au refuge de la SPANC depuis le début de la période estivale, 13 chiens et 4 chats ont été déposés. Les animaux les plus âgés sont pris en charge par des familles d’accueil. 

Le reportage de Natacha Lassauce-Cognard et de Claude Lindor

Merci aux bénévoles 

"Nous avons quelques familles d’accueil qui s’occupent des chiens âgés et qui peuvent être perturbés par la vie en refuge ou qui ont besoin de soins et de calme. Un animal en traitement a besoin d’un bon suivi, notamment psychologique, comme nous, les humains". explique Michel Gautier. Pour pérenniser leur activité dans les meilleures conditions, les associations font appel à la générosité des Calédoniens sous forme notamment de mécénat et de don. Le dimanche 31 janvier, la SPANC organisera sa brocante, l’occasion de récolter des fonds et de trouver des familles d’adoption pour ces animaux.   

Les Outre-mer en continu
Accéder au live