CHEZ NOUS. Quatre jours à Dumbéa

vos rendez-vous dumbéa
Chez nous Dumbéa
Dumbéa en quatre reportages. ©NC la 1ère
Chaque semaine, NC la 1ère fait halte dans une des 33 communes calédoniennes, et en ramène une série de reportages. Pour réaliser celle qui a été diffusée du 20 au 23 septembre, une équipe a été piquer une tête, non pas à la rivière, mais dans quatre endroits de Dumbéa.

Un Sud bien dense et un Nord resté très vert. Des zones d’aménagement concerté, des rivières et des montagnes. La deuxième ville calédonienne en nombre d’habitants (environ 36 000 au recensement de 2019) assume ses contrastes, sur les 255 km2 qu’elle couvre.

1 Sur la propriété Fayard

La partie Nord de Dumbéa reste marquée par l'élevage, avec de nombreuses propriétés. Dont l'une des plus emblématiques de Calédonie, qui appartient à la famille Fayard. Créée en 1937, la Société civile des propriétés Fayard compte 600 hectares, sur lesquels évoluent 600 têtes de bétail. En majorité des Droughtmaster. Reportage avec le stockman Michel Peyrolle, l’ouvrier agricole Dylan Dechavassine, Gérald Fayard qui a été responsable de l’élevage au sein de la SCPF de 1978 à 1988 et Yves Lefevre, un de ses gérants. 

©nouvellecaledonie

2 Avec des passionnées de permaculture

Dumbéa Nord, c’est aussi le massif du Dzumac, à 1250 m d'altitude. A ses pieds, des terrains propices à l'agriculture. A Nondoué, des Calédoniennes passionnées s’adonnent à la permaculture. Elles se nomment "Ô chant des F'Âmes". Un sujet avec notamment Géraldine Mohr, Cécilia Royer et Marion Tourvieille. 

©nouvellecaledonie

3 Dans une maison de retraite

Dans cette ville à la croissance rapide, quel quotidien pour les nombreux seniors ? Immersion dans un Ehpad situé route de Koé. L’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes dispose d’un potager. A côté, une fermette. C’est dans ce contexte que déambulent Anne-Marie Lapous, 96 ans ; l’agent d’entretien Michel Yeiwene ; et Nicole Lelong, 85 ans.

©nouvellecaledonie

 

4 A Dumbéa handicap

Pour conclure la balade, focus sur le monde associatif, et une initiative dédiée aux personnes en situation de handicap. Crée en 2009, Dumbéa handicap regroupe aujourd'hui une quarantaine d'adhérents. Dans ce reportage, ils préparent la cinquième Table de l'amitié, un événement organisé le 24 septembre au parc Fayard. Roselyne Luciano, Marie-Pétronille et Raymonde Bernanos sont membres de l’association. Raymonde Bernanos est trésorière et Wapala Wakana est lui aussi membre.

©nouvellecaledonie