Dumbéa : vivre les pieds dans l'eau

cyclones dumbéa
Dépression Lucas : conséquence à Dumbéa Nord
©Coralie Cochin

A Dumbéa, les cours d’eau sont presque tous rentrés dans leur lit. Et les axes principaux sont en partie praticables. Les services techniques et pompiers sont à pied d’œuvre pour remettre la commune en ordre de marche. Or certains habitants ont encore les pieds dans l’eau. Témoignage

La rivière en crue a presque tout emporté sur son passage. Le nord de la commune est la plus touchée par les pluies diluviennes.

Un volume de précipitations enregistré tous les 50 ans environ

A Dumbéa, il est tombé plus de 400 mm d’eau en une journée, dont 375 mm en 12 heures ! Cela signifie qu'il est tombé 375 litres d'eau par m2 en une demi-journée.
C'est presque le double de ce qu'il tombe habituellement sur l'ensemble du mois de février sur la commune. Un volume de précipitations enregistré tous les 50 ans environ.

Lucas : maison sinistrée après le passage de la dépression à Dumbéa
Dumbéa : une maison sinistrée après le passage de la dépression ©CC

Témoignage d'une personne sinistrée

Dumbéa : personne sinistrée suite au passage de la dépression
©CC

 

Les pompiers sont sur la brèche, après avoir évacué hier mercredi, une trentaine de personnes vers les centres d’hébergement d’urgence. L’heure est à l’élagage et au nettoyage des routes pour rétablir la circulation.

 

 

Bruno Chitoussi, chefs de corps des pompiers

Lucas : après le cyclone, surveillance des pompiers
©CC

Dans les écoles, les équipes municipales sont aussi sur le pont. Tout doit être nettoyé pour la rentrée des classes, dans exactement dix jours. Prudence donc si vous empruntez les axes secondaires de Dumbéa, notamment dans le secteur de Koé et des Koghis. Autre perturbation : la promenade Jules Renard entre le Calvaire et Nakutakoin devrait rester fermée jusqu’à la fin de la semaine le temps de refaire le talus.

Lucas : après le cyclone, remise en état des lignes à Dumbéa nord  : Les Khogis
Dumbéa nord : Les Khogis ©CC