publicité

La famille Vahai Sosaia renoue les liens

Ils étaient environ 250 à se retrouver ce dimanche, au parc Fayard de Dumbéa, pour des retrouvailles familiales. 250 descendants d’un couple wallisien qui vivait au début du vingtième siècle.

Plusieurs générations de descendants ont échangé au parc Fayard. © NC 1ère / Claude Lindor
© NC 1ère / Claude Lindor Plusieurs générations de descendants ont échangé au parc Fayard.
  • Gwénola Quéméner et Claude Lindor, avec M.P. et F.T.
  • Publié le , mis à jour le
Alors que ses membres sont dispersés entre Wallis, la Calédonie et la Métropole, la famille Vahai Sosaia organisait ce dimanche une journée culturelle à la Maison des communautés, dans le parc Fayard de Dumbéa. Des retrouvailles qui sont le fruit de recherches généalogiques et historiques toujours en cours. 
 

526 descendants

Les membres de cette famille ont pour ancêtre commun Moise Vahai Sosaia, marié à Maliana Palelei. Nés respectivement en 1892 et en 1905 à Wallis, les époux wallisiens ont eu huit enfants et… 526 descendants!  Une partie d’entre eux ont répondu à l’appel des huit lignées. Avec pour objectif de mettre en place des projets culturels destinés aux jeunes générations en perte de repères. Et de garder une cohésion familiale. Ecoutez Tomasi Tautuu. Petit-fils de Vahai Sosaia, il a initié les recherches généalogiques et cette journée de rencontre.
«Faire le bilan de ce qu'on est»
Des propos recueillis par Gwénola Quéméner et Claude Lindor, dont voici le reportage complet.
DIASPORA FAMILIALE À DUMBEA

 


1 502 608 510

Sur le même thème

  • famille

    Crèches : l’exonération des cotisations sociales devrait être prolongée jusqu’en 2021

    Le gouvernement va proposer au congrès de prolonger l’exonération de cotisations sociales de ces structures « jusqu’à la fin 2021 au moins ». Une mesure pour pallier les difficultés du secteur et d’endiguer une hausse des tarifs pour les familles.

  • famille

    Incontournable Fête des mères

    Ce dimanche revêtait un sens particulier pour les nombreux Calédoniens qui ne manquent pas de célébrer la Fête des mères. Les reines du jour, souvent présentées comme le pilier de la famille.

  • famille

    Un langage signé bébé

    Proposer un moyen de communiquer bien avant le parler, c'est le principe du langage des signes pour les bébés, que les tout-petits peuvent apprendre dès l'âge de six mois. A Nouméa, Païta ou Koné, des ateliers initient à cette façon d'échanger entre le très jeune enfant et les plus grands.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play