Une omelette géante au petit goût de Louisiane

festivités locales dumbéa
Omelette géante 2018, 22 avril 2018
Omelette géante de Dumbéa, édition 2018. ©Elodie Lanfroy / NC la 1ère
A Dumbéa, le week-end a été rythmé par la Fête de la ville, samedi et dimanche, au parc Fayard. Ce grand rendez-vous populaire a été ponctuée par les concerts, le marché, les manèges, l'élection de miss et l'incontournable omelette géante. Une véritable institution sur laquelle la confrérie veille.
Il faisait chaud, ce dimanche midi, au parc Fayard de Dumbéa. Et surtout près de la poêle géante dans laquelle cuisait au feu de bois une omelette non moins géante. L’apogée très attendue des animations proposées aux milliers de visiteurs pour cette nouvelle Fête de la ville.

Omelette géante, 22 avril 2018, confrérie
La confrérie de l'Omelette géante dumbéenne compte une quarantaine de membres. ©NC La 1ère / Elodie Lanfroy

Intronisation

Cette année encore, des centaines de gourmands ont reçu leur portion gratuite à déguster. Une nouvelle édition couronnée de succès pour cette tradition entretenue par la confrérie de l’Omelette géante. L’association compte une quarantaine de membres, âgés de quatre à 74 ans, dont Louisette, intronisée chevalier ce week-end.

Omelette géante, 22 avril 2018, œufs cassés
Cette année, 700 douzaine d'œufs ont été cassées. ©Elodie Lanfroy

Avec les confrères d'Abbeville

Et pour casser les 700 douzaines d’œufs mélangées aux cinq kilos de saucisson de cerf et aux trois ou quatre kilos d’oignons verts, la confrérie dumbéenne a reçu du renfort. Neuf membres de la confrérie éponyme américaine sont venus donner la main depuis Abbeville, en Louisiane. Comme la bien-nommée Bonnie Broussard. 

Du tabasco, il y en avait dans le cru 2018 de l'omelette dumbéenne
Ecoutez le reportage d’Elodie Lanfroy.