Une décennie au service de l’omelette

fête
omelette geante dumbea
©NC la 1ere

Chaque année, la fête de la ville de Dumbéa au Parc Fayard, accueille la confrérie de l’omelette pour la traditionnelle omelette géante. Confrérie qui a profité de l’occasion pour adouber un nouveau chevalier, Yannick Kaddour.
 

Le moment est émouvant, quasi solennel. Après dix ans de bénévolat au service de l’omelette Géante, Yannick Kaddour est élevé au rang de chevalier de la confrérie du même nom.

dumbea omelette geante

 

7 200 œufs cassés

Mais trêve de cérémonial, il est temps de confectionner l’omelette. En tant que chevalier fraichement promu, Yannick casse le premier des 7 200 œufs. Mais attention, il ne suffit pas de savoir casser des œufs pour être chevalier. C’est le résultat d’un long parcours : « Il faut entrer dans la confrérie et puis œuvrer, donner la main, se rendre disponible quand la confrérie a besoin de nous, participer chaque année », énumère Yannick.


Car l’omelette géante, c’est un investissement, à la limite du sacerdoce, selon Reine : « Ça se prépare un mois à l’avance et il y a énormément de travail avant, énormément de travail pendant, et encore plus de travail après ! »

Sans compter le facteur stress, car il faut respecter la recette et le timing. En effet, il faut aussi gérer la foule, visiblement affamée : 3 500 portions ont été distribuées. 7 villes, bientôt 8 dans le monde partagent cette tradition. Elle a attiré 13 000 visiteurs à Dumbéa ce dimanche. 

Le reportage de Caroline Antic-Martin et David Sigal :