Les Vanuatais de Calédonie célèbrent l'indépendance aussi

océan pacifique dumbéa
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©NC la 1ere
Au Vanuatu, le quarantième anniversaire de l’indépendance dure plusieurs jours. Une fête nationale relayée en Nouvelle-Calédonie, où près de quatre mille Vanuatais représentent la plus grande diaspora du pays. A Dumbéa, musique, danses et savoir-faire traditionnels sont à l'honneur.
Tuluk, laplap, kava, artisanat, et des femmes dans leur plus belle toilette. Ce week-end, la communauté vanuataise célèbre le passé, en Calédonie aussi : quarante ans d’indépendance en tant qu’Etat du Vanuatu, qui fut condominium des Nouvelles-Hébrides durant soixante-dix-neuf ans. 
 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
Vanuatais de Calédonie. ©Loreleï Aubry / NC la 1ere
 

En famille

Un anniversaire marqué au parc Fayard de Dumbéa où se sont rendues de nombreuses familles, ce samedi.
 

On est nés ici mais l’indépendance du pays, c’est important pour qu’on soit ensemble. Passer une bonne journée, et on remange un peu de notre nourriture traditionnelle, on a nos différents groupes locaux… Ça fait chaud au cœur de voir qu’il y a toujours la tradition. Même si on n’est pas chez nous, on est toujours dans la coutume.
- Jonathan Homou Mahit, visiteur

 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©Loreleï Aubry / NC la 1ere
 

Le thème, c’est Yumi 40. C'est-à-dire que c’est pour l’unité. L’unité des hommes dans le monde.
- Victorine A Taurua, exposante

 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©Loreleï Aubry / NC la 1ere
 

Ça fait beaucoup d’années qu’on est indépendants. C’est une fierté pour nous, les Vanuatais.
- Cazère Manwo, visiteur

 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©Loreleï Aubry / NC la 1ere
 

Référence pour certains 

Au programme de cette journée, musique et danses traditionnelles mélanésiennes. Une performance de la tribu de Tiendanite, à Hienghène, capte les regards, dont celui de Marie-Claude Tjibaou. Son fils Emmanuel, au rythme des bambous, est également venu participer aux célébrations du Vanuatu. La référence, pour certains, d’une décolonisation réussie.
 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©NC la 1ere
 

Je dirais que c’est un bilan positif, parce que les gens sont heureux avec ce qu’ils ont. Je pense que c’est ça, le vrai bonheur. Ce n’est pas aller chercher les biens matériels, mais être satisfait de ce qu’on a. Et eux là-bas, bien sûr qu’ils ont souffert, mais petit à petit, le pays s’est émancipé, le gouvernement a fait des efforts et maintenant, on va sortir des pays les moins développés.
- Casimir Runa, président du comité des quarante ans du Vanuatu en Nouvelle-Calédonie 

 
40 ans de l'indépendance du Vanuatu, Dumbéa au parc Fayard, 25 juillet 2020
©Loreleï Aubry / NC la 1ere
 

Ça continue dimanche 

A dix semaines de la prochaine consultation référendaire en Nouvelle-Calédonie, cet anniversaire a une tonalité particulière. Il se poursuit jusqu’à ce dimanche après-midi, au parc Fayard de Dumbéa.  Près de quatre mille Vanuatais résident sur le Caillou.

Un reportage de Loreleï Aubry et Cédric Michaut : 
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live