nouvelle calédonie
info locale

Embargo indonésien : le nickel est en ébullition (et c’est bon pour la Nouvelle-Calédonie)

nickel Province sud
SLN
Usine de nickel de Doniambo (SLN-ERAMET) en Nouvelle-Calédonie ©Alain Jeannin
La décision du premier producteur mondial d'interdire ses exportations de minerai à partir de décembre fait peur à la Chine. À la Bourse des métaux de Londres, les cours du nickel ont atteint leur plus haut niveau depuis cinq ans. Et la Nouvelle-Calédonie intéresse aussi la Bourse de Shanghai...
Plus de 18.500 dollars la tonne. Le nickel à la tête dans les étoiles, il vaut plus cher que l'étain. la production calédonienne est boostée souligne la presse économique ce lundi. Eramet est à la fête depuis vendredi. L'action du producteur français du nickel en Nouvelle-Calédonie a gagné près de 12 % en deux séances. En effet,"Un apport supplémentaire de minerai pour la Chine ne pourra venir que des nouveaux quotas d'exportation de la société métallurgique et minière française" souligne ce matin un communiqué de la Bourse de Shanghai qui n'évoque que rarement la Nouvelle-Calédonie. Sur place, la filiale d'Eramet, la société minière Le Nickel (SLN) a obtenu du gouvernement calédonien 4 millions de tonnes de quotas d’exportations de minerai de nickel. 1,5 millions de tonnes de quotas pourraient déjà être livrés cette année, le reste suivra en 2020. "Cela devrait soulager la Chine l'année prochaine", estime encore le communiqué de la Bourse de Shanghai (SMM).

Papouasie N-G et Indonésie font grimper le nickel
Le déclencheur est venu de la région Asie-Pacifique. Vendredi, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, confrontée à une pollution aux boues rouges par l’usine de nickel de Madang envisageait sa fermeture. 35.000 tonnes de nickel pourraient manquer au marché. Surtout, ce week-end, l'Indonésie, premier pays producteur de la planète, a annoncé qu’elle allait stopper ses exportations de minerais à compter de la fin du mois de décembre. Rapportés par la presse économique de Londres (Reuters et Metal Bulletin) et par le principal négociant de nickel (Marex Spectron), la décision du gouvernement indonésien booste le nickel qui gagne plus de 11 % en 48 heures à la Bourse des métaux de Londres (LME). Son bond le plus impressionnant depuis 2014. Les traders et les analystes du LME espéraient un tel arbitrage de l'Indonésie - mais pas si tôt. Le grand pays d'Asie du Sud-est, qui produit à lui seul plus d'un quart du minerai de nickel extrait chaque année dans le monde et destiné majoritairement à la Chine, avait initialement prévu cet embargo  en 2022. Morgan Stanley estime que l'embargo concernera près de 9 % de l'offre minière mondiale. « Si ce minerai indonésien était immobilisé, le marché du nickel se retrouverait fortement déficitaire », estiment les analystes de la banque.

La Nouvelle-Calédonie en embuscade
L'Indonésie doit fournir les détails de son embargo de nickel. En août, le gouvernement du pays avait indiqué "qu'il devait transformer davantage sa production, en construisant des usines de nickel, plutôt que de se contenter d’exporter ses minerais", rapporte le "Financial Times". Le pays à l’un des coûts salariaux le plus bas du marché, il fait le choix, contestable d'un point de vue environnemental, de construire des centrales au charbon pour alimenter ses prochaines fonderies de nickel. 

Le nickel, minerai et métal de l'industrie verte du futur
Le nickel est un des ingrédients indispensables à la fabrication des batteries rechargeables, il est l’un des grands gagnants du prochain boom de la voiture électrique. L’Indonésie va produire des voitures et des batteries dès 2022 pour créer une industrie qui utilisera ses ressources de nickel. Mais, le pays devra compter sur la concurrence de la grande usine du Sud (Vale NC) en Nouvelle-Calédonie, qui produit des sulfates de nickel de haute pureté. Enfin, SR Languyan Mining Corp le principal producteur minier d’un autre géant régional, les Philippines, annonce qu’il cessera ses activités en octobre. Après avoir particulièrement souffert de la crise depuis 2016, le nickel calédonien aperçoit enfin la sortie du tunnel...

Lundi matin à Londres, le nickel évoluait dans une fourchette comprise entre 18.842 et 18.437 dollars par tonne (8,36 dollars la livre). En hausse de 3 % à 11H40 PM.
Publicité