nouvelle calédonie
info locale

Encore une rentrée compliquée dans les cantines du Grand Nouméa

cantine nouméa
Menu de la cantine dans le Grand Nouméa, semaine de la rentrée 2019
Le menu scolaire pour la semaine de la rentrée. ©Newrest
Le service de cantine va-t-il se passer normalement jeudi et vendredi? La question se pose, après les dysfonctionnements qui ont marqué les deux premiers déjeuners de l'année scolaire dans certaines écoles du Grand Nouméa. 
«Scandaleux», «inadmissible»: la réaction des parents ne s’est pas faite attendre alors qu'en ce début de nouvelle année scolaire, le retour à la cantine a été parfois chaotique. Dans certains établissements de Nouméa, les élèves demi-pensionnaires n'ont pas eu un plateau-repas, mais un sandwich, en particulier à Paul-Boyer (Faubourg-Blanchot), Suzanne-Russier (Vallée-du-Génie) et Serge-Laigle (Tina).
 

Recours aux kits de secours

Il s'agissait en fait des kits de secours servis par les écoles pour répondre dans l'urgence à différents dysfonctionnements: des défauts dans la livraison des repas, des quantités insuffisantes ou encore des températures non conformes. Une situation que déplore le premier adjoint au maire de Nouméa. «Il y a deux sortes de problèmes, analyse Jean-Pierre Delrieu: des problèmes qui sont directement de la responsabilité du prestataire Newrest, et à Paul-Boyer un problème bien spécifique avec le réfrigérateur.»
 

«Incompatibles avec les exigences»

La mairie de Nouméa juge ces anomalies «incompatibles avec les exigences mises en place avec la société Newrest pour l'année scolaire». Elle dénonce des problèmes d’organisation interne.
 
cantine réfrigérateur
Les réfrigérateurs de cantines doivent afficher une température entre 0 et 4 degrés. ©Sylvie Hmeun
 

A Païta, «1424 enfants à la cantine» mais seulement 600 inscrits

Autre couac, à Païta cette fois: certains parents se sont plaints des quantités insuffisantes servies à leurs enfants. Pour le chef du service municipal de la vie scolaire, il s’agit moins d’un problème lié au prestataire, que d'un souci d’inscriptions à la cantine. «Au 13 février, signale Lionel Achard, j'avais 600 enfants d'inscrits à la cantine. Mais on a commandé mille repas de plus. On a eu 1424 enfants qui ont mangé à la cantine. Il y avait un repas pour chaque enfant, c'est juste une clé de répartition. C'est sûr qu'il y a eu des écoles où j'ai eu trop de repas et des écoles où j'étais un peu juste en repas. Il y a encore des parents qui déposent leur enfant à l'école sans l'avoir inscrit à la cantine.»
 

Réunion

La mairie de Païta appelle donc les parents de demi-pensionnaires à inscrire leurs enfants à la cantine! Tandis qu'à Nouméa, une rencontre a eu lieu mercredi entre la mairie et la société Newrest, pour faire un point sur la situation, même si rien n'en a filtré. Précisons qu'au moment de cet article, Newrest n’avait pas répondu à nos sollicitations.
 

Appel à protester

Dans ce contexte, l'association Une cantine responsable pour nos enfants appelle d'ores et déjà les familles à manifester leur mécontentement. «Après une année 2018 chargée en mauvaises expériences avec la cantine nous, parents, espérions une rentrée 2019 plus sereine, écrit-elle sur Facebook. Malheureusement, ce n'est pas le cas. L'association vous propose de montrer notre insatisfaction aux institutions en nous rassemblant lors d'un pique-nique géant sur la place des Cocotiers, toutes communes du Grand Nouméa confondues.» Un pique-nique qui pourrait avoir lieu un prochain samedi.
 
Logo Une cantine responsable
©DR
 

Débat radio

Avant que ne soient connus ces nouveaux dysfonctionnements, lundi 18 février, le sujet des cantines faisait l'objet d'un débat dans l'émission Questions pays de NC la 1ere.
A écouter ici.
Publicité