nouvelle calédonie
info locale

Glencore constate la baisse de Koniambo Nickel au premier semestre

nickel Province sud
KONIAMBO
Koniambo Nickel (KNS) en Nouvelle-Calédonie ©Alain Jeannin
La production métallurgique et le fonctionnement des usines ne sont pas un long fleuve tranquille. C’est ce qui ressort du rapport semestriel 2019 de Glencore. Et les unités les plus modernes ne sont pas à l'abri des mauvaises surprises. Tout comme les cours du nickel au LME.
Norvège, Australie, Nouvelle-Calédonie...Des opérations de maintenance et d’entretien ont affecté trois grandes usines de Glencore. La production de nickel a baissé de 11 % au 1er semestre 2019, par rapport à la même période 2018. En Norvège, Glencore évoque l’utilisation de "minerais de différentes origines" qui ont compliqué la production de métal pur par hydrométallurgie. En Australie et en Nouvelle-Calédonie ce sont "des opérations de maintenance" qui ont ralenti et ont contraint la production. Le mastodonte des matières premières à de quoi se montrer insatisfait. La production de nickel se tasse avec, cependant, un espoir de reprise au second semestre.

Production totale de nickel 
55.400 tonnes, -11 %
Lire ici le rapport semestriel de Glencore (en anglais)

Glencore a produit 55.400 tonnes de nickel dans les six premiers mois de 2019, un déclin de 6.800 tonnes ou 11 %, comparé à la même période de 2018. Glencore l’attribue, en grande partie, à des arrêts de production à Murrin en Australie et à Koniambo en Nouvelle Calédonie. La multinationale détient 49% du complexe industriel (KNS) en partenariat avec la SMSP calédonienne, actionnaire majoritaire (51 %). 

"Koniambo" a produit 10.200 tonnes de nickel au 1er semestre (...) une diminution de 26 % comparée au 1er semestre 2018. Cela représente une baisse de 3.500 tonnes, essentiellement en raison d’une augmentation de la durée des opérations d’entretien et de maintenance." 
Glencore extrait rapport semestriel 2019


Glencore est l’un des plus grands producteurs-négociants de matières premières et de métaux industriels et précieux. Il détient plus de 150 exploitations minières et métallurgiques à travers le monde. Cours du nickel à la Bourse des métaux de Londres (LME) - jeudi 31 juillet à 20H00 GMT :14.552 dollars par tonne (6,60 $ par livre) +1,71 %.
 



 
Publicité