«Plus de 600 hectares» ont brûlé de Dumbéa Nord à Païta Sud

incendies païta
Feu de Païta côté Mont-Mou, 2 février 2020
Le feu de forêt vue du quartier Mont-Mou dimanche après-midi. ©Claudette Trupit / NC la 1ere
L'incendie qui a sévi samedi à Dumbéa puis Païta a encore occupé les pompiers toute la journée de dimanche, provoquant la coupure de la RT1 durant deux heures. Ce soir, ils font état de plus de 600 hectares partis en fumée. Plusieurs centaines de maisons ont dû être protégées. 
Il n’en finit pas, ce feu de forêt. L’incendie qui a débuté samedi en fin de matinée vers Val-Suzon, commune de Dumbéa, s’est encore étendu ce dimanche. «La surface brûlée est estimée à 500 hectares, plusieurs centaines d’hectares sont toujours menacées et une centaine d’habitations ont été protégées», résumait la direction de la sécurité civile et de la gestion des risques dans son point de la fin d'après-midi.
 
Feu de Païta côté Mont-Mou, Niaoulis, 2 février 2020
Le lotissement les Niaoulis, au début du Mont-Mou, dimanche soir. ©Jean-Marc Miculan
 

La nuit venue

Encore quelques heures plus tard, le chef de corps de Païta, Gwenval Cambon, ajoutait une centaine d'hectares à ce bilan provisoire :
©nouvellecaledonie
  

Le long de plusieurs lotissements

En début d’après-midi, une habitation située en contrebas du lotissement les Pétroglyphes, à Païta Sud, a dû être évacuée tant le feu se rapprochait. Pétroglyphes, Fougères, Kaman, Héliopolis, Rolland, Niaoulis... «Le sinistre a eu la particularité de longer plusieurs lotissements», décrivait ce dimanche Anthony Guépy, commandant des opérations pour la sécurité civile. «La grosse difficulté, depuis hier en début d’après-midi, c’est que nous sommes surtout sur la protection des habitations tout autour du feu.»

Feu de Païta et Dumbéa, point de situation numéro 3 by Françoise Tromeur on Scribd

 
Feu de Païta, maison évacuée en contrebas du lotissement les Pétroglyphes, 2 février
Dimanche après-midi, cette maison en contrebas des Pétroglyphes a eu très chaud, elle a été évacuée. ©Cédric Michaut / NC la 1ere
  

Végétation diverse

En fin d'après-midi, quarante pompiers étaient déployés, depuis les casernes de Dumbéa, Païta et Nouméa, mais aussi de l'aéroport et bien sûr de la sécurité civile. Ils «sont confrontés à un important feu de forêt comprenant de la végétation de différents types», détaille le second point de situation : niaoulis, paille sèche, fougères et autre pins colonnaires. Autre difficulté, un secteur très vallonné et difficile d'accès. Deux hélicos bombardiers d'eau n'ont cessé de tourner et de larguer, parfois à la façon d'un ballet.

Le reportage de Clarisse Watue et Cédric Michaut :
©nouvellecaledonie
 

«L'impression que les moyens sont dérisoires»

«Jusqu’à hier soir, on était sur les hauteurs avec les voisins pour essayer de voir si ça allait s’arrêter et en fait, ça n’a jamais cessé», décrivait en cours de journée une riveraine des Pétroglyphes. «On a l’impression que les moyens sont dérisoires. Il y a des hélicos depuis hier et quelques camions pompiers face à toute l’ampleur. C’est en priorité par rapport aux habitats, mais on voit que ça se poursuit vers [le village de] Païta, vers le Mont-Mou.»
 
Feu de Païta, route coupée
L'«ancienne route» a été coupée environ deux heures, dimanche. ©Cédric Michaut / NC la 1ere
 

RTI rouverte

La RT1, qui avait été coupée en fin de matinée à cause de la fumée, a rouvert à la circulation vers 13 heures. Rappelons que le camp de vacances d'Erambéré a été évacué samedi après-midi. Et que la mairie de Païta a activé dimanche matin son plan communal de sauvegarde. Elle invite les personnes se sentant menacées par le feu ou incommodées par la famille à contacter le 18. Un centre d'hébergement d'urgence était prêt à être déployé dans la vieille salle omnisports du village.
 

Reconduit ce lundi

Vu les conditions météo, et les problèmes d'accès, l'intervention devrait encore durer. Le même dispositif sera reconduit demain lundi, à partir de 5 heures. 
 
Feu de Païta, pompiers de Nouméa, 2 février 2020
©Cédric Michaut / NC la 1ere