Le prochain budget de la province Sud s'annonce compliqué

politique province sud
Débat d'orientation budgétaire province sud novembre 2020
©Lizzie Carboni / NC la 1ère
Le débat d'orientation budgétaire de ce jeudi à la province Sud a fait ressortir des prévisions peu engageantes pour le budget 2021 de la province Sud.
Dans un contexte de crise économique et sanitaire, le gouvernement a déjà annoncé une baisse exceptionnelle de sa dotation de plus de 4 milliards de francs pour l’année prochaine. Face à ces hypothèses budgétaires, les élus de la province Sud font part de leur profonde inquiétude. Ils envisagent de discuter avec le gouvernement pour savoir comment financer le système de protection sociale mais aussi l’enseignement privé.
 

On devrait chuter à 98 voire 102 milliards, ce qui veut dire que la province aura moins 4.6 milliards de recettes. En faisant tous les calculs, ça voudrait dire qu’on se sépare de la moitié de nos enseignants, qu’on supprime nos subventions à hauteur de 30%... Ce n’est pas réaliste.

Philippe Blaise, premier vice-président de la province Sud

 

Réduire encore les dépenses

La province Sud se retrouverait dans l’incapacité de produire de nouvelles recettes. Même si la collectivité est parvenue à rééquilibrer son budget en 2020 en améliorant son taux d’épargne, passant de 3.9% à 8.6%, elle envisage de réduire ses dépenses de 6 milliards de francs pour 2021. « Un mauvais scénario » selon Calédonie ensemble.
 

Ce que nous avons proposé à l’exécutif, c’est de réduire un peu moins les dépenses et surtout de solliciter l’aide exceptionnelle de l’Etat, parce que toutes les régions de France et d’outre-mer bénéficient de l’aide de l’Etat sauf nous.  

Philippe Michel, Calédonie ensemble


La présidente de la province Sud souhaite quant à elle « remettre les compétences aux uns et aux autres ». Sonia Backès cite notamment l’aide médicale et l’enseignement privé, des compétences qui doivent selon elle prendre une dimension pays et plus seulement provinciale.
 

Clé de répartition évoquée 

Au cours des débats, la question de la clé de répartition est également revenue sur la table. 
 

Il faut dépasser ces questions de clé de répartition. Il faut plutôt voir quelles sont les possibilités et les politiques publiques que l’on doit mener au niveau du pays, et non pas au niveau des provinces, pour réduire les frais de fonctionnement de chacun.

Petelo Sao, Eveil océanien


Les élus devront faire des choix et trouver des solutions pour rééquilibrer le budget 2021, d’ici la mi-décembre, date à laquelle le budget de la province sud sera voté.

Un reportage de Lizzie Carboni et Gaël Detcheverry :
©nouvellecaledonie