Mobilisation à propos de l'usine du Sud : perturbations sur la route

social nouméa
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
Sur la voie express à la limite de Dumbéa et Nouméa, lundi vers 6 heures. ©Lizzie Carboni / NC la 1ere
C’est parti pour une journée - ou une semaine ? - sous le signe du bras de fer et des difficultés à circuler par endroits en Nouvelle-Calédonie. Dans le cadre de la mobilisation «Usine du Sud = usine pays», une partie de la voie express a été bloquée, puis dégagée.
Autour de 9 heures ce lundi matin, le triple point de blocage mis en place à hauteur de l’échangeur routier de Kenu-In, à la limite de Dumbéa et Nouméa, a été enlevé par intervention de la gendarmerie. Un escadron (environ 80 personnels) a été mobilisé. Les voies ont été dégagées de façon à rendre la circulation possible sur la VDO dans les deux sens.
Explications, et synthèse de la journée ici: 
Mobilisation usine du Sud, voie express débloquée
Vers 9 heures, les gendarmes à l'échangeur routier de Kenu-In. ©Lizzie Carboni / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, voie express débloquée
Avant 9 heures, sur la VDO. ©Lizzie Carboni / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, voie express débloquée
Peu après 9 heures, sur la bretelle longeant Kenu-In. ©Lizzie Carboni / NC la 1ere
 

Dès tôt le matin

Tôt ce lundi, les militants du collectif «Usine du Sud = usine du pays» et l’Instance coutumière autochtone de négociation ont en effet commencé à mettre leur menace à exécution. Un blocage au niveau de la voie de dégagement Ouest a lancé la mobilisation annoncée depuis vendredi dernier sur le plan routier, y compris au moyen de banderoles affichées le long des axes.
 
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
©Lizzie Carboni / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
©Gaël Detcheverry / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
©Gaël Detcheverry / NC la 1ere
 

Blocage à hauteur de Kenu-In

Concrètement, la voie express a été coupée à peu près à hauteur du pont routier de Kenu-In. Des manifestants bloquaient une partie de la chaussée avec des troncs et des équipements de chantier, dans le calme. Des militants déterminés
 

On interpelle l'Etat […] et on attend des retours. maintenant, s'ils veulent utiliser la force, ils nous auront en face. On ne lâchera pas. Tant au niveau de l'usine que dans la capitale, dans tout le pays.

Maurice Dhou, membre du collectif et de l'Ican


Maurice Dhou, membre du collectif et de l'Ican, au micro de Lizzie Carboni 

Blocage circulation itw Maurice Dhou


 
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
©Lizzie Carboni / NC la 1ere
 

Bouchons

La circulation dans le sens Nord-Sud, c’est-à-dire vers Nouméa, a été très fortement ralentie dès tôt ce matin. La gendarmerie signalait dès 5h45 six kilomètres de bouchons sur la VDO, jusqu'au pont des Erudits. Elle demandait aux automobilistes arrivant du Nord de rallier la Sav’ par la RT1 et le col de Tonghoué ou par Koutio.
 
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée
Bouchon sur la VDO vers 7 heures. ©Gaël Detcheverry / NC la 1ere
Mobilisation autour de l'usine du Sud : la voie express en partie bloquée à Dumbéa
©Lizzie Carboni / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, bouchon sur la RT1, 16 novembre 2020
Dans la matinée de lundi, au col de Tonghoué, sur la RT1. ©Ondine Moyatea / NC la 1ere
 

Déviés par Normandie

Les véhicules étaient ensuite déviés par la bretelle de Normandie. C’est-à-dire que l’accès à Nouméa était possible ce matin par la voie de dégagement Est donnant sur le rond-point de Belle-Vie en passant par le rond-point de Jardiland. VDE sur laquelle on circulait plutôt bien.
 
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée, déviation par Normandie
©Lizzie Carboni / NC la 1ere
Mobilisation usine du Sud, voie express bloquée, déviation vers Mont-Dore
Ce matin à la limite Nouméa-Mont-Dore. ©Lizzie Carboni / NC la 1ere
 

Différer les déplacements si possible

On pouvait rouler plus normalement sur la VDO dans le sens Sud-Nord. «Aucun blocage pour les personnes souhaitant sortir de Nouméa». En provenance du Mont-Dore, la gendarmerie demandait d’emprunter «impérativement» la VDE. Avec ce message : «Nous vous invitons si possible à différer vos déplacements.»

A suivre tout au long de la journée et sur nos antennes
 

Les raisons

Rappelons que depuis jeudi, le collectif «Usine du Sud = usine pays» bloque les accès à l’usine du Sud et au port autonome de Nouméa, pour défendre la reprise du complexe Vale NC au bénéfice du projet porté par la Sofinor et Korea Zinc. Le collectif et l’Ican ont décliné l’invitation lancée par le PDG de Vale, Antonin Beurrier, à une table ronde cet après-midi.
 

Manifestation

Ils souhaitent discuter directement avec l’Etat. Les manifestants prévoient des actions toute la semaine et une grande manifestation dans les rues, vendredi. Un «collectif Nord usine du Sud usine pays» annonce par ailleurs une marche mercredi matin, à la subdivision Nord, à Koné.  
 

Invité de la matinale

Pour évoquer le sujet, Raphaël Mapou, porte-parole du collectif et secrétaire général du comité Rhéébu Nùù, était ce matin l’invité de la matinale d’Anne-Claire Lévêque. A écouter ici :

Invité de la matinale 16 novembre 2020 Raphaël Mapou

  
Banderole annonçant un blocage routier par le collectif usine du Sud, 14 novembre 2020
«Avis à la population» croisé samedi matin à Nouméa, le long de la voie de dégagement Ouest. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live