Quand Calédonie ensemble fait campagne en Brousse

élections moindou
Calédonie ensemble en réunion chez Ghislain Santacroce, Moindou, mars 2019
©NC la 1ere
A Moindou, une rencontre avec des représentants du monde agricole sur la propriété de l'éleveur Santacroce a été l'occasion, pour les membres de Calédonie ensemble, de parler autosuffisance alimentaire, impôt foncier, agriculture bio... et avenir politique du pays. 
Lieu-dit Creek Aymes, au Nord de Moindou. Une cinquantaine d’éleveurs et d’agriculteurs sont réunis, ce samedi, sur le domaine acquis par Ghislain Santacroce au lendemain des événements, il y a plus de trente ans. Ils répondent à l’invitation de Calédonie ensemble à un mois et demi des élections provinciales. 
 
Elevage Santacroce à Creek Aymes, mars 2019.
©NC la 1ere
 

Le cap de l'autosuffisance

Pour le secteur, le cap affiché par le parti est l’autosuffisance alimentaire. Il sera aussi question d’impôt foncier ou d’agriculture bio. Une telle consultation est surtout pour Calédonie ensemble l’occasion de porter un message politique fort: si nouvel accord il y a, le mouvement de Philippe Gomès se place en interlocuteur privilégié de l’Etat et des indépendantistes. 
 
Calédonie ensemble en réunion chez Ghislain Santacroce, Moindou, mars 2019
©NC la 1ere
   

«Dernière séquence»

«Maintenant, c’est la dernière séquence avant un trou noir dans la galaxie politique calédonienne, qui est 2024, pose le député. Il faut que dans le mandat qui vienne, on puisse retrouver les chemins du dialogue pour construire les consensus, les compromis, qui nous permettront de continuer à vivre ensemble et en paix.»

Le reportage de Jean-Noël Méro.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live