publicité

Des travaux qui font polémique à Moindou

Une pollution qui mobilise la Zone Côtière Ouest et les habitants de la haute Moindou contre la société chargée de l'élargissement de la chaussée. Dans l'urgence, les employés auraient déversé des débris dans la rivière dans une zone classée. Une polémique que la mairie qualifie d’inutile.

© Jean-Noël Méro
© Jean-Noël Méro
  • Jean-Noël Méro (CM)
  • Publié le , mis à jour le
L’entreprise chargée de l’élargissement de la chaussée sur les hauteurs de Moindou a réussi en trois semaines à rassembler deux tribus contre elle. 
Mercredi dernier, les débris de dynamite ont obstrué complètement la voie, au moment où l’engin de déblayage tombait en panne. Certains ont du attendre 22 h pour pouvoir rentrer chez eux, la circulation étant interdite une majeure partie de la journée. 
 

Les gravats dans la rivière

Pour libérer le passage en urgence, la nouvelle pelleteuse a déversé tous les gravats dans la rivière, juste à l’endroit où se situe le garde-manger de la tribu.
« C’est là qu’on fait la pêche, on attrape les crevettes. Mais maintenant, il y a les gros cailloux » déplore cette habitante. 
« Heureusement que c’est des pierres bleues et pas de la terre » renchérit Adrien Diroua, un autre habitant d’Aremo. « Çà ne va pas tellement polluer la rivière, mais çà va boucher les trous d’eau ».
 

Une « polémique inutile »

Une polémique inutile selon la mairie qui rappelle que plusieurs millions ont été investis depuis une dizaine d’années dans les projets environnementaux à la tribu de Table-Unio. 
«  Je suis très déçu que certaines personnes de la tribu font tout un pataquès » déplore Jo Peyronnet, le maire de Moindou. « Parce que depuis que je suis élu, on a fait de la protection de l’environnement, on a nettoyé tous les dépotoirs sauvages qu’il y avait dans les creeks, dans la rivière, on a enlevé des centaines de voitures, on a fait des poubelles sécurisées… On n’est pas à faire des bêtises comme il veulent le faire entendre ».
Il reste encore six mois de travaux mais la ZCO demande l’arrêt immédiat du chantier. 
Le reportage de Jean-Noël Méro 
POLLUTION MOINDOU

Sur le même thème

  • travaux publics

    La route de Nakutakoin coupée jusqu'à nouvel ordre

    La circulation a été coupée sur la promenade Jules-Renard de Dumbéa, alias la route de Nakutakoin qui relie la voie express à la RT1. La municipalité évoque des raisons de sécurité liées à des travaux d'aménagement. La date de réouverture dépendra de plusieurs critères. 

  • travaux publics

    Encore onze mois pour dévier la rue Gervolino

    Les opérations nécessaires à la mise aux normes de la piste de Magenta se poursuivent. Lancés en juin dernier, les travaux de déviation de la rue Roger Gervolino devraient s'achever dans une dizaine de mois. Le point sur un chantier à près d'un milliard et demi de Francs Pacifique. 

  • travaux publics

    Le point sur quatre chantiers routiers en province Sud

    Le rond-point de Montravel sera refait durant quinze jours pour le Néobus. D'ici à juillet 2018, la chaussée va être reprise sur la voie expresse entre le pont de Dumbéa et Païta Nord. Mais en milieu de semaine, La Ouenghi devrait avoir son nouveau pont et la rue de l'Alma rouvrira sur une voie.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play