Un marché d'idées faites pour durer

environnement mont-dore
Photo stand végé NC marché des alternatives Boulari Mont-Dore environnement développement durable (4 juin 2017)
Sur le stand de l'association Végé NC ©NC 1ère / Jeannette Peteisi
De quelle façon économiser l'énergie, que faire avec le carton, comment échanger avec une «give box» ? Le premier «marché des alternatives» de Nouvelle-Calédonie s'est tenu durant une journée, hier samedi 3 juin, au Mont-Dore. Mais ses idées sont bonnes pour durer.
L’environnement a été célébré toute la semaine par la mairie du Mont-Dore. Une cinquième édition qui a trouvé pour conclusion le premier «marché des alternatives». Hier, le site du centre d’éducation à l’environnement a présenté une foule de bonnes idées pour nous rendre acteurs du développement durable. Pierre-Olivier Castex, responsable du service environnement à la mairie du Mont-Dore, replace ce rendez-vous dans son contexte.

 

Parmi la vingtaine de stands exposés dans ce marché, un atelier recyclage pour les petits et les grands avec Karine Giraud, vendeuse de meubles.

EEC participait également, en faisant  découvrir sa «maison des bons gestes». Grâce à un boîtier, les usagers peuvent voir la consommation de leurs appareils électroménagers et réduire leur facture de 30%. Lyn Tran, responsable du pôle efficacité énergétique, explique le principe.

Cet événement était l’occasion de présenter des projets innovants, comme la Givebox. Une idée lancée par les lycéens de Saint-Joseph de Cluny, à Nouméa. Olivier, en première année de BTS Négociation et relation client, présente le principe.

Mont-Dore Jeunesse multimédia, qui cherche des bénévoles pour compléter son équipe, s’occupe de traiter des ordinateurs pour leur donner une seconde vie. Nicolas, membre de l’association, en décrit les actions.

 

Photo permaculture marché des alternatives Boulari Mont-Dore environnement développement durable (4 juin 2017)
Leçon de permaculture ©NC 1ère / Jeannette Peteisi


Réduire son empreinte écologique, ça peut aussi passer par la permaculture, l’information prodiguée par plusieurs associations environnementales, la vente de produits bio, naturels ou recyclés... Et qu'en ont pensé les visiteurs?



Les Outre-mer en continu
Accéder au live