publicité

Au Mont-Dore, les pompiers «maîtres du feu»

La bonne nouvelle est tombée samedi après-midi: s'ils ne sont pas encore éteints, les incendies qui ont meurtri le Mont-Dore ont été maîtrisés sur les deux secteurs où ils sévissaient. Le dispositif d'intervention est allégé. Bilan provisoire d'un épisode qui devrait rester dans beaucoup d'esprits.

© NC 1ère / Françoise Tromeur
© NC 1ère / Françoise Tromeur
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le , mis à jour le
«Nous sommes maîtres du feu», résume Olivier Ciry pour la sécurité civile. La lutte contre les incendies du Mont-Dore a bien progressé, samedi, avec un important dispositif qui a de nouveau impliqué des pompiers de toute l'agglomération et de la Nouvelle-Calédonie. Mais les renforts de Nouméa et de Païta ont été renvoyés à leur caserne respective : les deux incendies ont été maîtrisés dans l'après-midi.
Le récit de cette journée avec le reportage de Bernard Lassauce et de Michel Bouilliez, diffusé samedi soir.
MONT DORE SUITE DES INCENDIES

La nuit d'avant

La nuit de vendredi à samedi avait particulièrement chaude, à La Coulée.
Des images impressionnantes à retrouver dans le reportage de Laura Schintu et Michel Bouilliez, également présenté au journal de samedi.
MONT DORE SUITE INCENDIES DE NUIT

Lisières et points chauds sous surveillance

Feux maîtrisés, ça ne veut pas dire qu’ils sont éteints. «La surveillance et le traitement des lisières et des nombreux points chauds persistants se poursuivent afin de prévenir tout risque de reprise jusqu’à l’extinction complète des deux incendies», précise le communiqué diffusé peu avant 17 heures ce samedi.

Bilan provisoire

La sécurité civile y développe la bonne nouvelle en donnant le bilan provisoire de l'épisode brûlant que vit le Mont-Dore depuis mercredi après-midi. L’incendie côté Mouirange et La Coulée a entièrement détruit une maison de 220m2 située au morcellement Schohn, rue des Artisans. A déplorer également la perte d’un hangar, d’une chambre froide et du réseau hydraulique d’une propriété agricole, dont l’habitation a toutefois été préservée.

Trois pompiers légèrement blessés

«Aucune victime n’est recensée à l’exception de trois sapeurs-pompiers légèrement blessés»: deux ont subi un coup de chaud et le troisième a été légèrement blessé à la cheville.

La végétation détruite sur 1110 hectares

La surface de végétation détruite, elle, se monte à 1110 hectares depuis le début des feux («498 sur le secteur Ada / N’Go et 612 sur celui de La Coulée»).

Les feux ont été maîtrisés: joie et soulagement au centre de secours. © NC 1ère / Malia Noukouan
© NC 1ère / Malia Noukouan Les feux ont été maîtrisés: joie et soulagement au centre de secours.

Moyens humains

Eric Backès, directeur de la DSCGR, rappelle aussi, dans ce communiqué, l’importance des moyens qui ont été «mobilisés sur ce sinistre». Car il a accaparé une cinquantaine de pompiers issus du centre de secours mondorien, de l’unité d’intervention de la sécurité civile ainsi que des casernes de Nouméa, Dumbéa et Païta. Les moyens matériels représentent dix-neuf-véhicules, dont treize engin-pompes. Sans oublier les hélicoptères bombardiers d'eau.

Renforts

Il y a également les dispositifs mis en œuvre par la gendarmerie et la police municipale du Mont-Dore, le renfort d’autres personnels communaux et puis le soutien du parc provincial de la rivière Bleue, de la société Sud Forêt ou d’entreprises de travaux publics.
Les parcs provinciaux ouverts

Les parcs provinciaux accueillent de nouveau le public à partir de dimanche, aux horaires habituels, à la rivière Bleue, aux chutes de la Madeleine, à la Netcha et aux Bois du Sud.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play