nouvelle calédonie
info locale

Coup de colère contre une intervention des pompiers mondoriens, leur matériel détruit

violence mont-dore
Devant le centre de secours des pompiers du Mont-Dore, photo d'archives 2018
Véhicule des pompiers du Mont-Dore, image d'illustration. ©NC la 1ere
Les pompiers du Mont-Dore s’occupaient d’un début d’incendie, dimanche, secteur de Saint-Louis, quand une partie de leur matériel a été détruit par un voisin mécontent. La mairie a porté plainte. Côté soldats du feu, on évoque les conventions de protection avec la gendarmerie
L’Union des pompiers calédoniens s’est fendue d’un communiqué ce lundi, pour dénoncer les faits. De quoi s’agit-il ? D’une intervention des pompiers mondoriens qui a elle-même tourné au fait divers, hier. 
 

Cinq hectares brûlés

Ce dimanche aux alentours de 14 heures, le centre de secours de La Coulée est appelé pour un feu de brousse à hauteur de la Réserve de Saint-Louis, «qui brûlera finalement plus de cinq hectares», signale l’UPC. Mais il semble qu’un voisin n’ait pas supporté le bruit de l’autopompe activée par les pompiers.
 

«Avec une hache»

«Alors que les soldats du feu procédaient aux opérations d’extinction, un individu a surgi avec une hache puis, en les menaçant, s’en est pris à leur matériel afin qu’ils s’en aillent», relate Rémi Gallina, président de l’Union, qui fait part de son soutien aux collègues du Mont-Dore. «Avec une pensée plus particulière pour l'équipage de l'engin qui reste fortement choqué aujourd'hui».
 

Plainte de la commune

L’homme a été arrêté par la gendarmerie et une plainte a été déposée par la mairie du Mont-Dore. Une enquête est en cours.
Les explication du maire, Eddie Lecourieux :

Incident contre les pompiers, Eddie Lecourieux

 

«Assez exceptionnel»

Cet acte «assez exceptionnel» de vandalisme est en tout cas interprété comme une agression envers la profession.
Ecoutez Rémi Gallina au téléphone d’Alix Madec :

Incident contre les pompiers, Rémi Gallina 1

 

Protocoles avec les gendarmes 

Depuis novembre 2016, et l'attaque d'un véhicule de la caserne de Païta par arme à feu, des protocoles entre gendarmes et pompiers ont été déclenchés. Mais leur mise en œuvre est encore rare sur les communes. Au-delà des hommes, cette agression pose une autre question : comment sécuriser le matériel?
Eléments de réponse par Rémi Gallina :

Incident contre les pompiers, Rémi Gallina 2

Publicité