publicité

Le feu des Bois du Sud a repris de plus belle

L'incendie qui a commencé vendredi midi au Mont-Dore, dans le Grand Sud, semblait contenu hier matin. Mais il a recommencé à s'étendre, sous l'effet du vent. Ce dimanche, le plan Orsec feu de forêt de niveau 2 a été activé. L'intervention s'annonce de longue durée.

L'incendie capté ce samedi, dans la partie mondorienne du Grand Sud. © Isabelle Ritzenthaler
© Isabelle Ritzenthaler L'incendie capté ce samedi, dans la partie mondorienne du Grand Sud.
  • Par Françoise Tromeur
  • Publié le
[MISE A JOUR DE DIMANCHE MATIN] 

Ce matin, à 8 heures, le gouvernement a pris la direction des opérations pour venir à bout de l'incendie dans le Grand Sud mondorien: le plan Orsec feu de forêt de niveau 2 a été activé. A ce moment, selon un communiqué de la sécurité civile, la partie basse, accessible par voie terrestre, était traitée par les pompiers communaux, les moyens de la DSCGR et ceux de la province Sud. 
 

Environ 400 hectares brûlés

Des moyens qui représentaient quatorze véhicules armés par 28 pompiers. Les deux hélicoptères bombardiers d'eau étaient toujours mobilisés sur zone. Le bilan provisoire était d'environ 400 hectares de végétation brûlée. Le vent était alors faible. Mais au vu de la situation, de la topographie et du dispositif en cours d'élaboration, la sécurité civile s'attendait à une intervention de longue durée. Il est notamment envisagé d'héliporter des équipes sur les flancs inaccessibles de l'incendie.
 

Panache de fumée

Samedi après-midi, les paysages du Grand Sud étaient marqués par un grand panache de fumée. Une fumée qui provenait du secteur des Bois du Sud, en face du parc provincial de la rivière Bleue, sur la commune du Mont-Dore. 
 

Depuis vendredi

L'incendie s'est déclaré vendredi midi. Sa progression vers la partie réserve des Bois du Sud, inaccessible, a nécessité le recours aux hélicoptères bombardiers d'eau. Au sol, les pompiers se sont notamment déployés de façon à protéger un ensemble d'habitations. Le feu a pu être contenu, et la matinée de samedi a consisté à traiter les fumerolles
 

Quand le vent se lève

Sauf que vers midi, le vent s'est levé, et le feu a repris à plusieurs endroits. Il a notamment embrasé la vallée proche du camping des Bois du Sud. Les pompiers ont passé plusieurs heures à poursuivre des flammes qui progressaient rapidement, notamment pour éviter qu'elles ne franchissent les reliefs. Selon la sécurité civile, des sautes de feu poussées par ce fort vent en fin d'après-midi se sont développées vers la réserve naturelle protégée de la Forêt cachée. 
 

Pas maîtrisé

«Le vent est tombé, mais le feu n'est pas maîtrisé», résumait hier en fin de journée le chef de corps du Mont-Dore, Jean-Louis Marlier. Le travail devait continuer jusqu'après la nuit tombée.
 

Moyens et dégâts

Samedi après-midi, 25 personnes, douze engins et deux hélicos combattaient les flammes. Dans le détail, douze pompiers du centre de secours de La Coulée étaient déployés avec six engins. La sécurité civile était présente avec un véhicule, deux personnels au sol et un troisième guidant les deux hélicoptères bombardiers d'eau. Deux pompiers de Yaté et un engin étaient également présents, ainsi que trois engins et six agents de la rivière Bleue, mais aussi un véhicule et deux personnes de la société Sud Forêt

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play