nouvelle calédonie
info locale

Mont-Dore: le projet de contournement a dépassé la phase du diagnostic

transports mont-dore
Panneau chantier éclairage traversée de Saint-Louis RP1 (8 août 2017)
©NC la 1ère / F.T.
Nouvelle voie, viaduc, élargissement de l’existant… Comment garantir la desserte routière pour la partie Sud du Mont-Dore et Yaté quand la RP1 est coupée? Le projet de contournement a franchi la première étape. Les résultats du diagnostic ont été présentés la semaine dernière aux élus.
Comment garantir une desserte routière efficace par rapport au développement économique et à l’habitat? Comment gérer une coupure inopinée sur un axe unique? Deux problématiques qui entrent en compte dans ce projet de contournement.

«Volet plutôt technique»

L’étude de faisabilité a franchi la phase du diagnostic. Les résultats ont été présentés la semaine dernière à l’exécutif provincial et aux élus du Mont-Dore, ils doivent l’être prochainement aux coutumiers. «Nous sommes sur un volet plutôt technique, avec les enjeux environnementaux, les difficultés géotechniques, tout ce qui peut être bassin de population ou problématique de nuisances, décrit Bertille Jouan-Ligné, directrice de l’Equipement de la province Sud. Cette étude générale de faisabilité va se finir en septembre. On aura tous les rendus, on pourra partager avec l’ensemble des acteurs.»

«Un entonnoir»

La directrice provinciale compare cette démarche à «un entonnoir»: «On regarde tout au départ [et] on va sortir avec peut-être deux ou trois solutions techniques sur lesquelles on va se dire qu’elles permettent à répondre au maximum d’enjeux.»

Pas avant 2020

Alors commenceront véritablement les études techniques, qui devraient se prolonger sur une partie de l'année 2019 avant de pouvoir passer à la phase de travaux. Les premiers tronçons pourraient donc être opérationnels en 2020. La durée du chantier, elle, dépendra des solutions retenues.

Milliard

Un milliard de francs a été affecté à ce projet de contournement au titre du contrat de développement signé entre l’Etat et la province Sud pour la période 2017-20121. De quoi engager une dynamique, lancer des travaux mais pas forcément couvrir l’ensemble des coûts.
Quand la RP1 devient une impasse… pour 14000 personnes
A partir du Thabor, à la limite entre Saint-Michel et Saint-Louis, la circulation vers ou en provenance du Sud ne peut se faire que par la RP1. Une artère transformée en impasse à chaque coupure et depuis octobre 2016, le Mont-Dore en a connu un nombre impressionnant. Surtout des épisodes répétitifs de blocage ou de troubles à l’ordre public dans la traversée de Saint-Louis. Mais aussi des accidents de voiture qui encombrent la chaussée, la chute de poteaux électriques, la crue de la Coulée, un incendie… En 2014, 14 604 personnes étaient recensées au delà du Thabor, depuis Saint-Louis jusqu'à Yaté.
Publicité