publicité

A la recherche de John Oliver, santalier et premier pilote maritime de Calédonie

Une soixantaine d'années après avoir commencé ses recherches, un octogénaire australien a pu se recueillir sur la sépulture de son arrière-arrière-grand-père, enterré à l'îlot Casy. Un ancêtre britannique qui fut capitaine santalier, et le premier pilote maritime de Nouvelle-Calédonie.

Dans la baie de prony, Stuart Oliver, en route pour la tombe de son ancêtre John. © NC la 1ère / Gaël Detcheverry
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry Dans la baie de prony, Stuart Oliver, en route pour la tombe de son ancêtre John.
  • Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry, avec F.T.
  • Publié le
Une stèle et une plaque ont fait leur apparition à Casy. Depuis mardi 31 juillet, elles signalent que John Oliver repose dans le tout petit cimetière de l'îlot depuis plus de cent-cinquante-ans. Un monument posé mardi 31 juillet à l'occasion d'une belle rencontre: celle de ce Britannique décédé en 1859 et de son arrière-arrière-petit-fils.  
 
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry
 

La conclusion d'une longue quête

Stuart Olivier cherchait son trisaïeul depuis plus de soixante ans. Cet Australien de Perth a d'abord retrouvé sa trace par le biais du Cercle celtique de Nouméa. Accompagné de son épouse Margaret, il s'est rendu dans le Grand Sud pour conclure sa longue quête. Celle d'un trisaïeul qui, a-t-il découvert, joua un rôle dans l'histoire du Caillou. 
  
John Oliver, le trisaïeul de Stuart. © NC la 1ère / Gaël Detcheverry
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry John Oliver, le trisaïeul de Stuart.
 

Mort en mer

John Oliver a découvert ces eaux et ces terres en tant que capitaine transporteur de santal pour des négociants australiens. Il fut ensuite nommé pilote maritime par Tardy de Montravel, pour sa grande connaissance des côtes de la Calédonie mais aussi de ses habitants. Mort sur la corvette Thisbé, loin de Port-de-France, il fut enterré à Casy.
 
Sous les pins colonnaires de Casy. © NC la 1ère / Gaël Detcheverry
© NC la 1ère / Gaël Detcheverry Sous les pins colonnaires de Casy.
 

Premier enfant européen déclaré

Et son fils William s'avère le premier enfant européen officiellement déclaré à l'état-civil de la capitale, en 1856. Le reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry avec Stuart Oliver mais aussi Valérie Vattier, directrice du Musée maritime, et Yann Bouvet, président des pilotes maritimes
Sur les traces de John Oliver

Sur le même thème

  • patrimoine

    Nouville aura bientôt son centre de l’histoire du bagne

    La première pierre du futur centre visiteurs du site historique de l'ile Nou a été posée ce mercredi en présence des institutions et de plusieurs descendants de bagnards. Un jour important pour l'association Témoignage d'un passé qui espère faire de ce site une attraction culturelle.

  • patrimoine

    La Villa-musée revient au temps des premières chevauchées

    Le Mois du patrimoine se traduit ce week-end par de nombreux animations en Nouvelle-Calédonie. A Païta, l’association Témoignage d'un passé a mis les visiteurs en selle le temps d’un tour de cheval à la façon d’autrefois. 

  • patrimoine

    Un guide pour parcourir la Vallée-du-Tir

    Quelle différence entre la Première et la Deuxième Vallée-du-Tir ? Comment sont nées leurs maisons coloniales ? D'où vient le nom des rues ? Un livret est édité par la mairie de Nouméa avec le Cercle des amis du musée de la Ville. Une promenade instructive dans l'âme d'un des plus anciens quartiers.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play