nouvelle calédonie
info locale

La RP1 toujours coupée au Mont-Dore

sécurité mont-dore
Coupure de la RP1 à Saint-Louis, 5 novembre
Saint-Michel, le matin du 5 novembre. ©NC la 1ere / Françoise Tromeur
Coupure de la circulation au milieu de la nuit, impressionnant déploiement de gendarmes, navettes maritimes pour les urgences médicales et appel à mobilisation: au Mont-Dore, la traversée de Saint-Louis par la RP1 est confrontée depuis hier soir à des troubles à l'ordre public pris très au sérieux.
«Si j'avais su, je ne me serais pas levé à quatre heures.» Dépité, ce sous-traitant de l'usine du Sud qui s'est heurté à la fermeture de la RP1 ce matin, en se rendant au travail. La route provinciale seule à desservir la partie Sud du Mont-Dore et Yaté, soit 14 604 habitants au dernier recensement, a été fermée par les gendarmes aux alentours de 23h45, hier. Dans la foulée du référendum.
 
Coupure de la RP1 à Saint-Louis 4 novembre 2018
La route a été coupée peu avant minuit. ©NC la 1ère / René Molé
 

Renforts

Elle l'est toujours. Une coupure marquée par la présence des forces de l'ordre à Saint-Michel, côté Nord, et à La Coulée, côté Sud. Elles se sont faites de plus en plus présentes alors que la matinée se déroulait. Le ballet des VBRG, ces blindés de la gendarmerie, a été complété vers 8 heures, et ensuite, par d'impressionnants renforts de mobiles, alors que des tirs de lacrymogènes se faisaient entendre en provenance de Saint-Louis.
 
Coupure de la RP1 à Saint-Louis, 5 novembre
Arrivée à Saint-Michel de mobiles en renfort, le 5 novembre ©NC la 1te / Françoise Tromeur
 

Les moyens

«Les forces de l’ordre mettent tout en œuvre pour permettre à la circulation de reprendre, a fait savoir le haut-commissariat par un communiqué à 8 heures. Mais malgré l’engagement d’un hélicoptère, de cinq véhiculés blindés et de 65 gendarmes, les conditions ne sont pas réunies pour une réouverture de l’axe.» Et de demander encore aux automobilistes d'«éviter la zone, afin de permettre aux forces de l’ordre d’accomplir leur mission»
La vidéo de Sheïma Riahi en milieu de matinée.  

135 militaires

A 9h30, un autre point de situation faisait état 135 militaires déployés au Nord et au Sud. Ils étaient mobilisés pour des opérations de reconnaissance et déblaiement de la chaussée. Les gendarmes n’ont pas essuyé de tirs par arme à feu, et aucun blessé n'était à signaler.
 
Coupure de la RP1 à Saint-Louis, 5 novembre
En matinée, la police municipale ferme la route par des barrières. ©NC la 1ère / Sheïma Riahi
 

Obstacles

Ils s'efforcent de sécuriser la RP1 alors qu'elle a été obstruée par des obstacles tels que des épaves de voitures ou encore des branchages et des pneus en feu. Pas de circulation, donc, à l'exception de personnes qui nécessitaient de soins et qui ont été transportées en blindé. Une femme enceinte a été ainsi amenée en tout début de matinée à Saint-Michel, où elle a été prise en charge par une ambulance. Peu après, un habitant de La Coulée a traversé dans un VBRG pour rejoindre sa dialyse. Une petite aventure qu'il racontait avec le sourire.
 
Coupure de la RP1 à Saint-Louis, 5 novembre
A l'arrêt, en début de matinée, des habitants, des travailleurs, un bus Carsud... ©NC la 1ere / Françoise Tromeur
 

Nuit dans la voiture

De ce côté, quelques habitants ont passé la nuit dans leur voiture, garée en bord de route. Ils ont été rejoints au petit jour par des Mondoriens de plus en plus de nombreux attendant de pouvoir rejoindre leur domicile, et par des travailleurs également bloqués. 
 

Maison de retraite

Un bus Carsud était à l'arrêt. Et en début de matinée, l'archevêque monseigneur Calvet a tenté de se rendre auprès des religieuses du Thabor. Sans succès: il a été prié de faire demi-tour. Quant au gérant de la maison de retraite Gaëtan-Brini, située au col de Mouirange, il s'activait à organiser la logistique pour s'occuper au mieux de ses 25 résidents. Jean-Gabriel Cuer confie qu'il avait en partie anticipé un tel blocage.
 
Coupure de la RP1 à Saint-Louis, 5 novembre
L'archevêque de Nouméa n'a pas pu se rendre au Thabor. ©NC la 1ere / Françoise Tromeur
 

Navettes à 10 heures

Un dispositif de navettes maritimes a été mis en place en cours de matinée, uniquement pour les urgences médicales: opérationnelle à compter de 10 heures, elles partent de la marina de Port-Boulari et du ponton de la maternelle Les Dauphins, au Vallon-Dore.
 

Ecoles ouvertes

A noter que toutes les écoles primaires et maternelles de la commune accueillent les élèves aujourd'hui. Pour celles du Sud, le personnel s'est organisé et un repas froid devait être servi aux élèves.
 

Appel à manifester

Enfin, l'association Citoyens Mondoriens a lancé un appel à mobilisation à 11 heures devant la brigade de Plum.
Publicité