Saint-Louis : une camionnette cible d’un tir de chevrotine

faits divers mont-dore
boulangerie saint christophe tir saint-louis
©Cédrick Wakahugnème / NC1ère
Une camionnette de livraison de la boulangerie Saint-Christophe a essuyé un tir de chevrotine ce mercredi, aux alentours de 4 heures du matin, à hauteur de la tribu de Saint-Louis. Plusieurs projectiles ont transpercé le véhicule.
Un camion de livraison, criblé de balles de chevrotine. L’image est inédite. Les billes de plomb ont traversé le fourgon, de part et d’autres, alors qu’une employée de la boulangerie Saint-Christophe effectuait ses livraisons mercredi matin, à hauteur de la tribu de Saint-Louis.

Didier Maraye, le directeur de l’enseigne, n’y croit toujours pas : le pire aurait pu arriver, si la livreuse avait ralenti.
 

Notre collaboratrice a quitté les locaux aux alentours de 3h30 du matin, pour se rendre comme tous les jours, au Mont-Dore et jusqu’à Plum, pour effectuer sa livraison de pain et de viennoiseries. Aux alentours de 4h du matin, à Saint-Louis, elle a entendu un grand « boom », elle pensait avoir crevé l’un de ses pneus. Elle s’est arrêtée un peu plus loin et s’est rendue compte que ce n’était pas l’un de ses pneus, mais des impacts de balles sur son fourgon - Didier Maraye, directeur de la boulangerie. 

 
Tir saint-louis boulangerie saint-Christophe
©Cédrick Wakahugnème
 

Fort heureusement, elle a été épargnée. La jeune femme n’est pas blessée, mais elle est bouleversée et a été arrêtée par son employeur. Au sein de la société, c’est la consternation.

C’est choquant, c’est révoltant, parce que tous les jours, les hommes et les femmes de notre boulangerie se lèvent de bonne heure, pour servir la population. Aujourd’hui, on se retrouve à avoir nos collaborateurs en danger - Didier Maraye, responsable de l’enseigne.

 

Planning des livraisons

Par précaution, la direction a dû revoir le planning des livraisons sur la commune du Mont-Dore.
 

On s’est posé la question s’il fallait purement et simplement arrêter de livrer le Mont-Dore. La réponse était non. Mais nous avons pris la décision de décaler les livraisons, pour les débuter une fois que les premières lueurs du jour apparaissent - Didier Maraye, responsable de la boulangerie.


Les responsables de la boulangerie ont déposé plainte et une enquête est en cours, elle est dirigée par la gendarmerie de Normandie. Un fait divers qui fait une nouvelle fois état de la situation complexe, sur cet axe très fréquenté. Un évènement qui à coup sûr, animera les débats du second tour des élections municipales.

Le reportage de Cédrick Wakahugnème :

Tir Saint-Louis


Le reportage de Brigitte Whaap et Philippe Kuntzmann.
©nouvellecaledonie
Les Outre-mer en continu
Accéder au live