publicité

Trente ans de fête du sport au Mont-Dore

Depuis trois décennies, le 14 juillet au Mont-Dore rime avec Fête du sport. L'édition 2018 aura animé toute la journée les nombreuses installations du complexe Boewa de Boulari, et attiré 3500 personnes malgré la pluie.
 

A la Fête du sport, une piste éphèmère de drift apparaît sur le complexe Boewa. © NC la 1ère / Jeannette Peteisi
© NC la 1ère / Jeannette Peteisi A la Fête du sport, une piste éphèmère de drift apparaît sur le complexe Boewa.
  • Jeannette Peteisi, avec F.T.
  • Publié le
Dumbéa a l’omelette, Païta a le bœuf et le Mont-Dore a le sport. Depuis trente ans, chaque 14 juillet, il sert de fil conducteur à la fête communale de la ville. Un concentré de disciplines et de tournois en un seul endroit (le complexe Victorin-Boewa de Boulari) qui permet aussi aux clubs d’agrémenter leurs finances en tenant des stands.
 
Dans le dojo de la salle omnisports. © NC la 1ère / Jeannette Peteisi
© NC la 1ère / Jeannette Peteisi Dans le dojo de la salle omnisports.
 

Faire partager la passion

Le Mont-Dore compte une cinquantaine d’associations sportives. Ce samedi, elles se sont efforcées de faire partager leur passion aux quelque 3500 visiteurs qui ont bravé la pluie intermittente. 
Le reportage de Jeannette Peteisi.
«Je découvre la pétanque»
 

Soirée de spectacle

Une Fête du sport couplée aux célébrations du 14-Juillet à proprement parler, comme cette cérémonie autour du lever de drapeau, en début de journée, ou le spectacle pyrotechnique prévu en soirée. Comme les danses et les concerts de la fin de journée, il a été déplacé sous la halle des sports pour continuer la fête malgré le mauvais temps. 
 
Danse indonésienne. © NC la 1ère / Jeannette Peteisi
© NC la 1ère / Jeannette Peteisi Danse indonésienne.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play