Trois ans de prison pour avoir agressé des pompiers en janvier à La Coulée

justice mont-dore
Plaque des pompiers du Mont-Dore
©NC la 1ere
Six mois plus tôt, un équipage de trois pompiers était violemment agressé lors d'une intervention au Mont-Dore, par un jeune homme fortement alcoolisé. Jugé vendredi après-midi, il a pris la direction du Camp-Est après avoir été condamné à trois ans d’emprisonnement dont la moitié avec sursis.
[MISE A JOUR AVEC COMPTE-RENDU]

Six mois après les faits, le jeune homme comparait libre. Il a choisi de ne pas être assisté par un avocat. Âgé de 21 ans, le prévenu est jugé pour avoir commis plusieurs faits de violence, en état d'ébriété. 
 

Beaucoup d'alcool, et une bagarre

Le dimanche 12 janvier, à La Coulée, commune du Mont-Dore, il a consommé beaucoup d'alcool avec sa famille. Puis s'est battu avec deux de ses cousins. Ils ont perdu connaissance. C'est alors, vers 4 heures du matin, que les pompiers ont été appelés au secours dans la petite rue du pic Kou, au-dessus de la route provinciale.
 
Pompier de Dumbéa au tribunal, 17 juillet 2020
©Alix Madec / NC la 1ere
 

Incontrôlable

Une intervention, croient-ils, pour un «accident de scooter», donc qui ne semble pas nécessiter l'appui de la gendarmerie. L'équipage arrive sur place, découvre les deux hommes à terre et en sang. Mais l'auteur des coups ne s'est pas calmé. Incontrôlable, il s'en prend à une femme pompier volontaire et au chef d’agrès.
 

Sans mobile apparent

Visé par une série de coups de pieds alors qu'il se penche sur les victimes, celui-ci subira une fracture de la mâchoire et un traumatisme crânien. Ses coéquipières lui viennent en aide, mais rien n'y fait. L'une d'elles reçoit un coup de poing au visage. Cet épisode particulièrement violent, sans mobile apparent, va laisser des blessures, et des séquelles.
 
Solidarité aux pompiers du Mont-Dore agressés, janvier 2020
Des pompiers posent avec un brassard blanc arboré par solidarité. ©Union des pompiers calédoniens
 

«Déchaînement de violence incompréhensible»

A la barre, une des volontaires raconte en pleurs le traumatisme de cette intervention. Elle évite désormais les interventions de nuit. L'autre a mis un terme à son activité de pompier. Un déchaînement en tout cas incompréhensible, pour la partie civile, et pour l’Union des pompiers calédoniens représentée au tribunal.
 

Cet épisode tragique pour notre profession n'est pas non plus un épisode isolé. On est là pour dénoncer les violences sur les sapeurs-pompiers. Pour faire prendre conscience, aussi, à la justice qu'on représente également la République. Qu'à ce titre, on mérite le respect et qu'on demande des peines exemplaires face à ce genre d'incivilités.  
- Rémi Gallina, président de l'Union des pompiers calédoniens

  

Regrets exprimés

Le ministère public requiert cinq ans de prison ferme. Des réquisitions en parties suivies : le tribunal a condamné le jeune homme, qui a dit regretter son comportement, à trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis et une mise à l'épreuve de trois ans, ainsi qu'un mandat de dépôt. Il a été emmené au Camp-Est.

Le compte-rendu d'Alix Madec :

Agression de pompiers à La Coulée



Le compte-rendu de Natacha Lassauce-Cognard et Claude Lindor : 
©nouvellecaledonie

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live