publicité

Annick Girardin a discuté avec un échantillon de la jeunesse calédonienne

La ministre des Outre-mer a quitté la Nouvelle-Calédonie dans la nuit, après une visite de presqu'une semaine. Annick Girardin a consacré sa dernière entrevue à des jeunes du pays, hier, à Nouméa. Au cœur de leurs préoccupations, le destin commun, les addictions ou l’après-référendum.

La rencontre aurait été organisée à la demande de la ministre. © NC 1ère
© NC 1ère La rencontre aurait été organisée à la demande de la ministre.
  • Sylvie Hmeun et Cédric Michaut, avec F.T.
  • Publié le
«Merci d’être là. C’est une parole libre. Vous dites ce que vous avez envie de dire.» C’est en ces termes qu’Annick Girardin a lancé hier soir la discussion avec une demi-douzaine de jeunes Calédoniens, âgés de 18 à 25 ans. La ministre des Outre-mer, qui prenait l’avion la nuit dernière, a conclu le programme officiel de sa visite - rallongée - en Nouvelle-Calédonie par cette rencontre organisée à la résidence du haussaire, à Nouméa. 
 

«Comment bâtir une citoyenneté?»

Parmi les sujets abordés durant cet échange, la vision qu’ont les jeunes de l'avenir, leurs souhaits et leurs préoccupations. Notamment leurs incertitudes sur «2018». «Comment bâtir une citoyenneté calédonienne basée sur le destin commun, se demande l’un d’eux, alors qu’on sait pas vraiment qu’est-ce qu’il y a derrière ce destin commun aujourd’hui, ni avec qui?» Ecoutez les réactions recueillies par Sylvie Hmeun et Cédric Michaut, à retrouver ce dimanche au journal télévisé.
Réactions de jeunes après l'échange

 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play