nouvelle calédonie
info locale

L'antenne du Secours catholique freinée dans ses actions après un cambriolage

faits divers nouméa
Saccage au Secours catholique, septembre 2019
Le cambriolage s'est doublé d'un saccage des locaux. ©Secours catholique NC
La délégation du Secours catholique en Nouvelle-Calédonie déplore une intrusion dans ses locaux nouméens doublée, entre autres, d'un lourd préjudice financier : le coffre-fort a été arraché et emporté. Les aides d'urgence et à la rentrée 2020 pourraient en pâtir.
L'équipe calédonienne du Secours catholique a découvert le spectacle ce lundi matin : ses locaux de la Deuxième Vallée-du-Tir, à Nouméa avaient été visités, cambriolés et saccagés. «La porte d’entrée située au rez-de-chaussée était fracturée et les portes intérieures, qui sont toutes fermées à clé étaient également fracturées, jusqu’au bureau de notre secrétaire où se situe un coffre, qui était scellé dans le mur», décrit le délégué permanent Jef Kerrand. 
 
Saccage au Secours catholique, septembre 2019
©Secours catholique NC
 

«Une somme assez conséquente»

«Ce coffre a été arraché et emporté avec tout ce qu’il contenait, tout en saccageant le mobilier, en renversant les étagères, etc. A l’intérieur du coffre, nous avions une somme assez conséquente, poursuit-il. C’était le fruit d’une grande braderie qui a eu lieu à Lifou il ya quelque jours et d’une autre, notre camion solidaire, qui était passé à Canala. Vendredi, on n’a pas eu le temps de mettre tout ça à la banque et tout ça s’est envolé, avec des documents confidentiels, des chéquiers, une carte bleue.»
 
Saccage au Secours catholique, septembre 2019
 

Plainte, et conséquences

Une plainte a été déposée aujourd'hui au commissariat de Montravel, annonce le Secours catholique. Il y a quelques mois, un pick-up avait volé et détruit. Cette nouvelle exaction contre les locaux de la délégation aura des conséquences pour le public défavorisé que l'association s'efforce d'accompagner. Plus exactement sur les aides aux familles en grandes difficultés financières, et sur le coup de pouce habituellement donné à la rentrée scolaire. 

Les explication des Jef Kerrand au téléphone de Coralie Cochin :

Secours catholique, Jef Kerrand

Publicité