nouvelle calédonie
info locale

Après la bagarre générale, les efforts d'apaisement au lycée Jules-Garnier

violence nouméa
Mosaïque, après les violences à Jules-Garnier, mars 2019
©NC la 1ere
Vendredi dernier, une dispute dégénérait en une bagarre générale qui a impliqué des lycéens de Jules-Garnier et des personnes extérieures à l'établissement nouméen. Depuis, il s'agissait de prévenir de nouveaux accrochages et de ramener le calme. Récit. 
Mercredi 6 mars, 16 heures, au centre-ville de Nouméa: une bagarre éclate entre plusieurs groupes de jeunes, la police intervient. L'épisode a eu lieu alors que les forces de l'ordre étaient justement aux aguets, pour éviter les violences survenues devant des lycées de l'agglomération en fin de semaine dernière.
 

Football

A Jules-Garnier, tout est parti d'une dispute entre deux jeunes originaires de Maré, à propos d'un match de football à l'internat. Le différend s'est transformé en une rixe entre gens de la Grande Terre et de Nengone. Elle a opposé des dizaines de personnes, élèves de l'établissement ou protagonistes extérieurs.
 

Coutume de pardon

Ce mercredi, le vice-recteur a sollicité une présence policière aux abords de Jules-Garnier, en l'occurrence, pour prévenir toute escalade. Si la sortie des classes a été un moment d'inquiétude, la journée s'est avérée plutôt calme. Il faut dire que l'ambiance s'est apaisée à l'internat de ce lycée d'environ 1800 élèves, notamment grâce à une coutume de pardon.

Le reportage de Thérèse Waïa et René Molé. 
©nouvellecaledonie
  
Publicité