Art : « Mise en Jeu », une exposition évolutive depuis le 22 juillet au Centre d’Art de Nouméa

art
Mise en Jeu, exposition, Centre d’Art de Nouméa
Une exposition sur le thème de la nature à partir du 22 juillet au Centre d’Art de Nouméa ©David Sigal
Le centre d’art de Nouméa accueille « mise en jeu », un nouveau concept, depuis le 22 juillet jusqu'au 25 février 2022. L’exposition est collective, participative et évolutive sur le thème de l’environnement, l’homme et la nature.

L’exposition participative et évolutive, MISE EN JEU est présentée au public depuis le 22 juillet pour tenter de créer un changement sur notre rapport avec la nature. Des centaines de cartons sont collectés et savamment agencés par les artistes. Ils accueilleront au fil des mois des œuvres d’arts, des photos, des textes ou des objets de multiples artistes.

Exposition MISE EN JEU en cours d'installation
©David Sigal

« La volonté, c’était d’avoir pleins de petite enveloppes, de petits lieux d’expositions qui permettent de montrer le travail des artistes » précise Terence Barnes, scénographe.

Le rapport entre l'homme et la nature au coeur de l'exposition

Rien n’est figé, les espaces évoluent, se transforment, à l’image d’un organisme vivant.

« On a créé une scénographie de la rencontre pour évoquer, parler, partager autour des problématiques sociétales actuelles, d’où le titre MISE EN JEU, avec un zoom particulier sur l’environnement et la nature » informe Lydie Gardet, directrice du Centre d’Art.

Quels rapports l’homme entretient-il avec la nature ? Six artistes, poètes et plasticiens tenteront d’y répondre dans le cadre de trois résidences de création. L’artiste Mariana Molteni est la première à présenter son travail sur la notion de paysage, à partir d’une œuvre de Louis Macouillard, un tableau peint en 1943.

Mariana Molteni explique le tableau de Louis Macouillard
Mariana Molteni devant le tableau de Louis Macouillard ©David Sigal

« On ne voit pas l’intervention de l’homme même s’il est là, je me dis c’est quelqu’un qui va à la pêche, qui profite de la nature, de ce qu'elle lui donne. Ça me questionne aussi sur ce qu’on fait aujourd’hui » explique Mariana Molteni, artiste plasticienne.

Des réflexions à suivre deux samedis par mois avec des visites guidées et cafés partagés.   

Le reportage de Caroline Antic-Martin et David Sigal :

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Lieu : Salle d’exposition du centre d’Art, 6 boulevard Extérieur, Faubourg-Blanchot.

Renseignements et inscriptions aux visites au 25 07 53.

Entrée libre et gratuite du mardi au vendredi de 8h30 à 16h30, et 1 heure avant chaque représentation au Théâtre de Poche.