Au-delà du "Village de l’alimentation", l’enjeu de valoriser le local et le durable

consommation nouméa
Barquette comestible roulotte Nouméa
Des barquettes comestibles comme celle-ci, et leur contenu goûtu, sont annoncées au "Village de l'alimentation". ©Caroline Antic-Martin / NC la 1ère
Après la semaine dédiée aux cantines scolaires de Nouvelle-Calédonie, la Journée locale de l’alimentation mitonnée cette année par le cluster Pacific food lab a concocté pour ce samedi tout un rassemblement à Nouméa, sur la place des Cocotiers.

"A table mon pays !" Voilà le mot d’ordre pour le "Village de l’alimentation" dressé de 9 heures à 16 heures, ce samedi, place des Cocotiers. Au menu, des stands de petits plats, de producteurs et d’artisans, une grande table de déjeuner façon street food, des démonstrations culinaires et toute une batterie, non pas de cuisine, mais d’animations. 

"Le plus grand restaurant" du pays

"On va retrouver le plus grand restaurant de Nouvelle-Calédonie", présente Charles Vuillod, manager du cluster Pacific food lab, organisateur de l’événement. "A peu près 300 places assises, et une grosse soixantaine de stands avec des offres culinaires diverses et variées. De l'africain, du créole, de l'indonésien, l'association des restaurateurs, l'association des chefs de cantine, du pain, des pizzas..."

Charles Vuillod présente le "Village de l'alimentation", interview d'Alix Madec

L'objectif, c'est de partager un bon moment, en découvrant les produits et les savoir-faire locaux. 

Charles Vuillod, manager du cluster Pacific food lab

Parmi les exposants, Yann Hernandez et ses barquettes comestibles. Un restaurateur de Nouméa engagé, dont le portrait est dressé par Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry :

©nouvellecaledonie

Ce village suit un autre temps fort inscrit cette année dans la Journée locale de l'alimentation rêvée par Pacific food lab. Toute la semaine, les produits locaux ont été mis l'honneur dans les assiettes de milliers d'élèves demi-pensionnaires dans le secondaire. Voyez cet autre reportage de Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry, diffusé mardi 27 septembre :

©nouvellecaledonie