publicité

Braquage de la Vallée du Tir : procès reporté à fin janvier

Les trois jeunes interpellés fin décembre à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, dans le cadre du braquage de l'épicerie "Jostina" de la Vallée du Tir, ne seront pas jugés ce vendredi en comparution immédiate. Le procès a été repoussé à fin janvier. 

l'épicerie "Jostina" à la Vallée du Tir à Nouméa © NC 1ère
© NC 1ère l'épicerie "Jostina" à la Vallée du Tir à Nouméa
  • Sylvain Duchampt (avec Elif Kayi)
  • Publié le , mis à jour le
Il faudra attendre encore quelques semaines pour tenter de savoir ce qui est passé par la tête des trois « braqueurs » de l’épicerie de la Montagne-Coupé.

Ce vendredi, les trois jeunes hommes, âgés de 19 et 20 ans, devaient être présentés en comparution immédiate au tribunal correctionnel pour vol aggravé en réunion, dans un local commercial et avec violence. La loi autorisant cependant un délai, les prévenus ont décidé d'en faire usage pour préparer leur défense.

Vendredi matin, le tribunal a décidé de maintenir les prévenus en détention provisoire au Camp Est jusqu’à la date de la nouvelle audience. Celle-ci a été fixée au 28 janvier prochain.
 
Retour sur les faits
Dimanche 29 décembre, l’épicerie Jostina, installée le long de la Savexpress à la Montagne-Coupé, est victime d’un vol à main armée. Alors qu’un guetteur surveille la rue, deux individus masqués entrent dans le magasin, pointent une arme sur la caissière et s’emparent d'un maigre butin : dix bouteilles d’alcool, trois paquets de cigarettes et 40.000 francs en liquide. L'effet psychologique est cependant important, et les employés sortent paniqués et choqués par l’épisode.  

Rapidement interpellés, les voleurs reconnaissent les faits lors de leur garde à vue mais affirment avoir commis le vol à l’aide d’un simple pistolet à billes en plastique. A l'heure actuelle, la police nationale n’a toujours pas retrouvé l'arme.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play