Calédonie Ensemble célèbre sa première décennie

politique nouméa
Dix ans de Calédonie Ensemble au Kuendu beach, 6 octobre 2018
Un concert à Nouville? Non, les dix ans du parti Calédonie Ensemble. ©NC la 1ère / Sheïma Riahi
Hommages, discours politiques, jeux, compétitions sportives… Calédonie Ensemble a choisi de souffler ses dix bougies à l'endroit où le parti a été officiellement fondé, le 11 octobre 2008. Un grand meeting festif, avec le référendum en incontournable toile de fond. 
 
Il y a dix ans à quelques jours près, le 11 octobre 2008, Calédonie Ensemble tenait son congrès fondateur à Nouméa, au Kuendu Beach. Un anniversaire fêté au même endroit et en grande pompe par le parti non indépendantiste, devenu entre temps la première force politique du Caillou. 
 

Grands moyens

Le mouvement dont est issu un des deux sénateurs calédoniens, les deux députés, le président de la province Sud, celui du gouvernement et nombre d’autres élus n’a pas lésiné sur les moyens. Les quelque 1500 militants et sympathisants ont eu droit à l’écran géant, les images aériennes avec drone et même le podium sur l’eau. 
 

Hommage aux disparus

Les festivités de ce samedi ont commencé par des danses, suivies d’une cérémonie coutumière. La matinée s’est poursuivie avec plusieurs séquences, comme l’hommage aux personnes disparues. Robert Frouin, ancien maire de Koumac décédé en juin. Paul Qaeze, le premier médecin kanak, mort il y a deux ans. Unako Eliane Ixeco, très impliquée dans le combat pour l’amélioration de la condition des femmes, disparue en 2006. 
 
Dix ans de Calédonie Ensemble
L'anniversaire a été célébré sur les lieux du congrès fondateur. ©NC la 1ère / Sheïma Riahi
 

Compagnons de route

Hommage a également été rendu aux personnes qui ont accompagné la genèse de Calédonie Ensemble, mouvement issu de la scission avec l’Avenir EnsembleMarie-Noëlle Thémereau, présidente du gouvernement de mai 2004 à juillet 2007, Robert Paouta Naxue, ancien maire de Lifou, Jean-Pierre Taïeb Aïfa ou encore Evelyne Lèques.
 

Sur le générique d'Urgences

Le parti de Philippe Gomès a saisi l’occasion de cet anniversaire pour rappeler dix réformes jugées emblématiques, que les militants devaient reconnaître par un quizz musical. Le générique de la série Urgences a été invoqué pour la construction du Médipôle. De revenir, également, sur la généralisation des allocations familiales, l’inscription d’une partie du lagon calédonien au patrimoine de l’Unesco, l’aide au logement… La TGC n'a pas été mentionnée.
 

Référendum oblige

Mais à moins d’un mois du référendum, le scrutin du 4 novembre a plané sur ce grand meeting festif. L'occasion d'insister sur la poursuite du dialogue afin de maintenir la paix en Calédonie.

Le reportage télé de Sheïma Riahi et Patrick Nicar. 
©nouvellecaledonie