publicité

Cantines de Nouméa : une solution provisoire

L’annonce de suspendre le service de cantine dans les 52 écoles publiques de Nouméa a retenti comme un coup de tonnerre. Une réunion entre institutions a permis de trouver une solution concernant l'accueil des enfants. Les installations de Newrest, elles, seront complètement désinfectées. 

A Nouméa, l'école Albert-Perraud de Magenta Aérodrome. © Gaël Detcheverry / NC la 1ere
© Gaël Detcheverry / NC la 1ere A Nouméa, l'école Albert-Perraud de Magenta Aérodrome.
  • Caroline Moureaux avec Martine Nollet, Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry
  • Publié le , mis à jour le
[Mise à Jour mercredi 17 h 45] 

Fermeture et désinfection des locaux de Newrest

Ce mercredi après-midi, la mairie de Nouméa a rencontré les responsables du gouvernement et de la Province Sud pour faire un point approfondi sur la question de la sécurité sanitaire des repas servis dans ces cantines et préparés par l’entreprise Newrest. 
Dans un communiqué commun, les trois institutions rappellent les mesures prises depuis le début de la crise des cantines par la DAVAR et la DASS. 

"Si les résultats de ces contrôles valident la conformité des locaux ainsi désinfectés, la Ville de Nouméa rouvrira ses cantines le jeudi 4 octobre."

« A ce stade, il ne peut être écarté l’hypothèse de la présence, dans les locaux de l’entreprise, d’un germe qui produit une toxine pouvant provoquer des vomissements, et qui peut proliférer dans certaines conditions. »
« A titre de précaution, il a été décidé d’imposer à l’entreprise Newrest une fermeture et une désinfection complète de ses cuisines, qui auront lieu samedi 29 et dimanche 30 septembre et suite auxquelles seront opérés des contrôles. Si les résultats de ces contrôles valident la conformité des locaux ainsi désinfectés, la Ville de Nouméa rouvrira ses cantines le jeudi 4 octobre. » 
Le communiqué précise également qu’un audit hygiène et sécurité alimentaire des cuisines et des repas servis par Newrest sera réalisé par un cabinet spécialisé dans les prochains jours. 
© NC la 1ère
© NC la 1ère
 

Les enfants accueillis d’ici là

Pour les journées des 27 et 28 septembre et 1er et 2 octobre, la mairie de Nouméa invite vivement tous les parents qui le peuvent à venir reprendre leurs enfants à la fin des cours du matin. 
Les personnels de la ville assureront la garde des enfants demi-pensionnaires dont les parents n’ont pas de solution alternative et leur serviront une collation froide. 


______________________________________
Sur les réseaux sociaux, les messages affluent de parents inquiets. Que faire de leurs enfants à partir de ce jeudi ? Et les propositions aussi se multiplient. Certains proposent de prendre des enfants chez eux pour le déjeuner, d’autres de les emmener dans des parcs ou de fournir des sandwichs. 
Il faut dire que la décision hier de la mairie de Nouméa de suspendre le service de cantine dans ses 52 écoles publiques les a pris de court. 
L’association « Une cantine responsable pour nos enfants » a été reçue ce mercredi par Jean-Pierre Delrieu, le 1er adjoint du maire de Nouméa.
Il a confirmé la fermeture des cantines jusqu’à nouvel ordre, de même que la garderie du midi. 
 

« Sans solutions du jour au lendemain »

« La seule chose qui est en train d’émerger, c’est une possibilité pour les APE de demander une occupation de la cantine, en signant un bail, et toutes les responsabilités reposeront sur les APE. » explique Carole Baillou, présidente de l’association.  « Je suis dépitée parce qu’on a essayé de leur faire comprendre qu’on ne pouvait pas laisser des parents et 8 500 enfants comme çà sans solution du jour au lendemain. On leur a dit qu’on avait payé jusqu’à la fin du mois et qu’ils nous devaient un service jusqu’à la fin du mois quitte à ce qu’ils mettent en place des sandwichs, une compote et une boisson." renchérit-elle.  "Mais ils refusent, débrouillez-vous, trouvez une solution, organisez-vous comme vous voulez, mais nous on ne peut plus accueillir les enfants par mesure de sécurité. Ce qu’on comprend, mais une alternative pouvait être mise en place  avec un peu de bonne volonté »
«Une cantine responsable», ici reçue à la mairie de Nouméa, s'exprime au côté de quatre autres entités. © Gaël Detcheverry
© Gaël Detcheverry «Une cantine responsable», ici reçue à la mairie de Nouméa, s'exprime au côté de quatre autres entités.
 

« Pas d’autre alternative »

De son côté Jean Pierre Delrieu explique qu’il n’y a pour l’heure aucune autre alternative. « Toutes les APE qui veulent prendre la main sur cette opération pourront gérer des repas qui seront préparés ou fournis par les parents. » confirme le 1er adjoint. « Je répète que c’est le gouvernement qui est compétent dans ce domaine, c’est lui qui doit nous assurer demain que la sécurité sanitaire des repas est assurée pour que les enfants puissent reprendre un déjeuner dans les cantines qui soit correct. Demain, on peut tomber sur un enfant qui sera beaucoup plus fragile et les conséquences seront beaucoup plus graves. » 
© Gaël Detcheverry
© Gaël Detcheverry
 

Une réunion entre institutions

Ce mercredi après-midi, la mairie de Nouméa rencontre les responsables du gouvernement et de la Province Sud pour essayer de régler le problème au plus vite.
 

Les parents mobilisés

L’association « Une cantine responsable pour nos enfants » poursuit sa mobilisation. Elle appelle les parents à venir avec leurs enfants pique-niquer demain sur la place des cocotiers, devant la mairie de Nouméa. 
Une lettre ouverte aux institutions calédoniennes circule également. A découvrir ci-dessous : 

La décision de la mairie est diversement appréciée des parents qui vont voir leur organisation bousculée, mais qui demandent surtout des mesures concrètes pour tenter de régler ces problèmes sanitaires fondamentaux. 
Martine Nollet a recueilli ce matin des impressions de parents devant l’école Charles Bichon, à l'Orphelinat. 

 

La cantine remboursée

La mairie de Nouméa a par ailleurs confirmé que les jours de cantine qui ne seront pas assurés ne seront pas facturés aux parents, ou remboursés si ils ont déjà été réglés.
Des mesures particulières à Dumbéa

La commune de Dumbéa qui utilise également les services de Newrest a décidé de garder ses cantines ouvertes. Toutefois, elle a décidé de supprimer les repas livrés en liaison chaude dans les deux écoles de la ville qui sont concernés par cette procédure. En effet, les incidents enregistrés dans la commune de Dumbéa l'ont été dans des cantines qui recevaient les plats déjà chauds. 
Les deux écoles concernées sont Alphonse Dillensenger à Auteuil et les Myosotis à Koutio. 
Des travaux vont être effectués pour qu'elles puissent à l'avenir chauffer elles-mêmes les plats, comme les autres écoles de la commune. 
Des travaux qui seront achevés pour la rentrée d'octobre pour Auteuil et pour la rentrée 2019 pour Koutio. 
Des mesures transitoires seront mises en place dans ces deux écoles en attendant la réalisation des travaux. 
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête