nouvelle calédonie
info locale

Cantines : la mairie de Nouméa suspend le service après une nouvelle intoxication

santé nouméa
Scandale dans les cantines
©NC la 1ère
La mairie de Nouméa voit rouge après un nouvel épisode d’intoxication alimentaire dans une école de la ville. La cantine est suspendue jusqu’à ce que la sécurité sanitaire soit garantie.
[MISE A JOUR AVEC COMMUNIQUE DE NEWREST]

Une quinzaine d’enfants malades ce mardi à l’école Albert Perraud de Magenta. Sur les 180 qui déjeunaient à la cantine, 14 se sont plaints de douleurs au ventre et 9 d’entre eux ont été victimes de vomissements. 
Les sapeurs-pompiers de la Ville de Nouméa ont été dépêchés sur place ainsi que les inspecteurs de la Direction des Risques Sanitaires et une infirmière de la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales.  Les enfants ont été renvoyés chez eux. 
Ecole Albert Perraud Nouméa
L'école Albert Perraud à Magenta, dernière école victime d'une intoxication alimentaire. ©carto.noumea.nc
 

La mairie de Nouméa réagit

Dans un communiqué, la Ville de Nouméa indique qu’elle « ne peut tolérer cette nouvelle mise en danger de la santé des enfants demi-pensionnaires. » 
« C’est pourquoi, la Ville de Nouméa prend la décision de suspendre le service de cantine à compter du jeudi 27 septembre, et ce tant que les services de santé de la Nouvelle-Calédonie ne garantiront pas la sécurité sanitaire des repas servis.
 » 
52 écoles donc qui ne serviront plus les enfants le midi jusqu’à nouvel ordre. 
Pour plus d’informations, les parents peuvent joindre la Caisse des Ecoles de 7h30 à 16h00 au 27 07 85.
Ecoutez les précisions de Jean-Pierre Delrieu, 1er adjoint au maire de Nouméa, avec Vincent Le Falher 
©nouvellecaledonie
 

Un coup dur pour Newrest

Un nouveau coup dur pour la société Newrest qui est confrontée depuis plusieurs mois à des épisodes réguliers d’intoxications alimentaires dans les écoles. 
Il y a quelques jours seulement, le directeur général de Newrest en Nouvelle-Calédonie estimait que la responsabilité de son entreprise n'était pas forcément engagée. Et dans un communiqué diffusé la nuit-même de cette nouvelle alerte, l'entreprise insiste de nouveau: «à date, tous les éléments de suspicion d’intoxication alimentaire se sont avérés ne pas être de notre responsabilité et l’ensemble des analyses n’ont pas permis d’incriminer définitivement les process de Newrest Restauration Française.»
 

«Acharnement» et «raisons politiques»

Et d'accuser: «L’acharnement dont nous sommes victimes, notamment de la part de l’Association Cantine Responsable, l’accumulation de suspicions à ce jour non avérées et dont nous sommes le coupable idéal, a amené la commune de Nouméa à suspendre ses activités pour des raisons politiques».
 

Conséquences «majeures»

Newrest évoque des conséquences «majeures»: «l’obligation de supprimer un
nombre important de nos effectifs dans les plus brefs délais», «la suspension du plan d’investissement dit de passage en liaison froide pour la Ville de
Nouméa», «le gel du plan d’investissement et de rénovation de la cuisine centrale». Enfin, «nous sommes conscients des conséquences pour les enfants et des enjeux sociétaux qui en découlent», écrivent les responsables de Newrest, qui envisagent «par toute voie juridique, de faire valoir [leurs] droits».
Le communiqué de Newrest à feuilleter.

Communiqué de Newrest du 25 septembre 2018 by Caroline Moureaux on Scribd

 

Mobilisation des parents

Dans les communes concernées pourtant, les parents d’élèves se regroupent de plus en plus et réclament un changement de prestataire. Quant aux analyses effectuées, elles ont permis d’identifier des bactéries mais restent parcellaires et ne permettent pour l’heure pas de désigner des responsabilités précises. 

Une plainte contre X

Une association de parents d'élèves va porter plainte contre X.  « On ne désigne pas de coupable mais on s'interroge sur la capacité de cette entreprise à assurer ce marché dans de bonnes conditions", a déclaré à l'AFP Mathurin Derel, vice-président de l'association "Une cantine responsable pour nos enfants".     
"Les parents sont inquiets, ma fille ne mange plus que du pain et de l'eau à la cantine de crainte d'être malade", a-t-il ajouté.    
Il a précisé que l'association allait porter plainte contre X pour blessures involontaires. 
Publicité