publicité

Cantines : la ville de Nouméa tape du poing sur la table

La mairie exige des actions de la part de la société Newrest après l’épisode d’intoxication alimentaire qui a touché des enfants des cantines que l’entreprise fournit.

© NC 1ERE
© NC 1ERE
  • Par Caroline Moureaux
  • Publié le
Le 28 juin dernier, plusieurs dizaines d’enfants de Païta et de Nouméa étaient victimes d’une intoxication alimentaire. Ils avaient tous mangé une salade de carottes à la cantine de leurs écoles. Des cantines dont les repas sont fournis par l’entreprise de restauration collective Newrest.
Les premières analyses réalisées par le Sivap montraient un taux élevé de bactéries sans les identifier. Les analyses définitives sont attendues cette semaine. 
Mais en attendant, la ville de Nouméa attend des actions de la part de Newrest.
Dans un communiqué publié ce mercredi, la mairie indique avoir fait  procéder ces derniers jours à plusieurs contrôles par la Direction des Risques Sanitaires (DRS) de la Ville. 
 

Vigilance, qualité et changement de gouvernance

La mairie pose ses exigences. Elle attend de la direction générale de Newrest : 
-" qu’elle porte une vigilance extrême concernant la sécurité alimentaire des denrées servies ; 
- qu’elle prenne les mesures nécessaires à l’amélioration de la qualité des repas servis aux 9 000 enfants de la commune ; 
- qu’elle assume pleinement sa responsabilité au vu des problèmes rencontrés, qu’ils émanent de ses fournisseurs comme de la société elle-même ; 
- qu’elle procède dans les meilleurs délais au changement de gouvernance à la tête de Newrest Nouvelle-Calédonie. "


La ville de Nouméa indique qu’elle « n’acceptera plus ce genre de dysfonctionnement et attend des changements rapides et concrets de la part de la société Newrest ».

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play