Un carnaval de Nouméa aux accents polynésiens

carnaval nouméa
Mosaïque carnaval 2019
L'an dernier, la Polynésie était à l'honneur du Carnaval. ©NC la 1ere
Samba, batucadas et… danse tahitienne ! Le trente-deuxième carnaval de Nouméa a mis une ambiance en partie polynésienne, samedi soir, dans les rues du centre-ville. La mairie qui l’a organisé estime que 22 000 à 23 000 spectateurs ont assisté au défilé des quelque 1780 participants. 
La première réussite du carnaval 2019 est d’avoir échappé à la pluie qui le menaçait… et qui a recommencé à tomber juste après ! «Il faut croire que les percussions chassent les nuages…», lançait dimanche la responsable du carnaval pour la mairie de Nouméa, Brigitte Pasco. «Ça a vraiment été une très belle édition, retient-elle. Les carnavaliers qui le pouvaient ont vraiment joué le jeu du thème.» 
 

Il faut croire que les percussions chassent les nuages…
Brigitte Pasco, responsable du carnaval de Nouméa

 
Carnaval de Nouméa 2019, avant le départ
Avant le départ, des carnavalières accompagnant le char municipal. ©Alix Madec / NC la 1ere
 

Danseuses tahitiennes

Le thème de la Polynésie française, choisi en clin d’œil au récent jumelage de Nouméa avec Papeete. Samedi soir, les troupes de danse Tahiti Nui et Te Heï faisaient partie du cortège. Plusieurs autres groupes se sont mis dans une ambiance polynésienne pour se présenter au public, 22 000 à 23 000 spectateurs selon les estimations de la Ville.
Aperçu du passage de Tahiti Nui, par Françoise Tromeur :  

Applaudissements

Et parmi les vingt formations à défiler entre Bir-Hakeim et la place des Cocotiers, prestation remarquée de Frédéric-Surleau. L’école publique la plus proche du parcours a relevé le défi de participer. Et c’est sous les applaudissements du public que ses 180 élèves se sont élancés. A bord du «petit train» pour les trois classes de maternelles, ou en dansant pour les autres. 

Ecoutez le reportage radio d’Alix Madec :

Reportage au carnaval de Nouméa 2019

 
Carnaval de Nouméa 2019, école Surleau
©Alix Madec / NC la 1ere
 

«L'aventure fabuleuse» de l'école Surleau

Un projet qui a soulevé l’enthousiasme au sein de l’établissement. Sa directrice retient «une aventure fabuleuse». «L’objectif, pour mes élèves, c’est qu’ils participent au carnaval de la ville, qu’ils vivent un projet de A à Z, qu’ils soient carrément investis, énumère Valérie Vergès. Et voilà : aujourd’hui, c’est ce qu’on appelle la valorisation de notre travail. Et passer surtout un bon moment.» 
La directrice de l’école Surleau au micro d’Alix Madec :

Carnaval 2019, Valérie Vergès

 

C’est un grand événement, parce que nous sommes la première école à participer au carnaval.
- Une élève de Frédéric-Surleau

 

Des élèves enthousiastes

Pour coller au thème, les écoliers ont eux-mêmes réalisé leurs coiffes colorées et truffées de coquillages sur mesure. «On a fait les costumes, on s’est bien préparés et après on est arrivés», décrit une écolière ravie. «Nous, on a surtout fait les coiffes, on a collé des coquillages, précise une autre. On a décoré nos ceintures et nos hauts» «En plus, c’est un grand événement parce que nous sommes la première école à participer au carnaval.» 
 
Carnaval de Nouméa 2019, Association afro-caraïbe
L'Association afro-caraïbe fermait le ban. ©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 

«Des paillettes dans les yeux»

Un engagement cher à Anne-Marie, maîtresse de CE2. «C’était un peu la course sur le finish mais les enfants se sont énormément investis sur le projet. Ils l’ont vraiment vécu de bout en bout, savoure l’enseignante. Ils sont actifs au niveau de la création. Vraiment, ils ont des paillettes dans les yeux et c’est ma plus belle récompense.» Une superbe expérience qui pourrait être reconduite l’année prochaine. 

Au fil du défilé, le groupe Ola (images : Françoise Tromeur) : 


Les trente ans de la Banda Momo

A l’inverse, la batucada et les danseuses à la mode brésilienne de la Banda Momo étaient loin de défiler pour la première fois. L’association fêtait samedi soir son trentième carnaval de Nouméa. Avec des invités pour marquer ces trois décennies : le groupe japonais Bloco familia. Les deux ensembles ont ouvert le carnaval derrière le navire de la fanfare Malawi
 
Carnaval de Nouméa 2019, Banda Momo
©Françoise Tromeur / NC la 1ere
 
Les images de Philippe Kuntzmann à retrouver au JT de 19h30. En attendant :
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live