nouvelle calédonie
info locale

Challenger Nouvelle-Calédonie 2017: Mannarino pour un 3ème titre

tennis nouméa
Adrian Mannarinno, favori du 14è Challenger de Nouvelle-Calédonie
Adrian Mannarino: vainqueur en 2012 et 2016 ©Ligue calédonienne de tennis
Adrian Mannarino, 60è joueur mondial, tentera d'inscrire pour la troisième fois son nom au palmarès du Challenger BNP-Paribas de Nouvelle-Calédonie qui débutera à partir de lundi. D'autant que cette année le gaucher français partira largement favori.
Deux fois vainqueur au OuenToro, tête de série n°1 de cette 14ème édition, Adrian Mannarino portera l'étiquette de favori cette année encore. Et la pression sera d'autant moins lourde à supporter pour le Français, qu'il est de loin le joueur le mieux classé (60è) à L'ATP. En effet ses adversaires les plus sérieux pointent au delà de la 145ème place.


Les principaux joueurs présents

 145è: Roberto Carballès (Esp)
149è: Duckhee Kor Lee (CdS)
153è: Quentins Halys (Fra)
162è: Kenny De Schepper (Fra)
169è: Dennis Novilov (USA)
172è: Stefano Napolitano (Ita)
184è: Mathias Bourge (Fra)
200è: Noah Rubin (USA)

C'est très certainement parmi ces joueurs qu'il faut chercher celui qui pourrait empêcher Mannarino de réaliser la passe de trois à Nouméa. Ce qui serait une première dans l'histoire du tournoi. Gilles Simon aurait pu réaliser cette performance. Mais le champion français, futur N°6 mondial, n'était pas venu défendre son titre après ses deux victoires en 2005 et 2006.
Tête de série N°2, l'Espagnol Roberto Carballès est à 23 ans, un joueur d'expérience. Et il aura à coeur d'effacer une année 2016 en demi-teinte qui l'a vu redescendre au classement mondial, après deux titres encourageant en 2015.

Quentins Halys en embuscade

S'il est un joueur qui peut créer la surprise, on peut miser sur le jeune espoir du tennis français, Quentins Halys,20 ans. En une saison le joueur de Poitiers, a fait un bond de 50 places à l'ATP. Tennisman au physique solide (1m90/80kg), il possède une belle expérience des challengers avec une victoire en 2016 au Etats-Unis. Et surtout, il a réalisé de beaux parcours à Melbourne (éliminé au 2ème tour par Djokovic, 7/6 au 3ème set) et à Rolland Garros (battu par Cuevas 27è mondial, là encore au 2è tour). Un outsider de poids à n'en pas douter. De plus il connait Nouméa pour avoir atteint les 1/4 de finale l'an passé.

Les qualifications en hors d’œuvres

Dès lundi, le tableau principal du tournoi sera complet avec 32 joueurs en lice. Parmi eux, 24 joueurs inscrits à la faveur de leur classement à l’ATP (association des tennismen professionnels), et 4 wild cards (invitations) accordées à des Calédoniens. Il s’agit de Nickolas N’Godrella, Romain Bousquet, Joanick Pattoua et Alexander Blasco. Les 4 derniers joueurs sortiront des qualifications. Aujourd’hui, Le Calédonien William Bruchard s’est incliné (6-0, 6-0) devant le Serbe Pedja Krstin, Frédéric Stotz a subi le même sort face au Suisse Luca Margaroli (6-1, 6-1). Même score pour Pierre Feuille face au Kiwi Finn Tearney. Le meilleur cagou du jour est Loic Perret  qui a réussi à prendre un set à l’Australein Jake Delaney  avant de s’incliner en 3 sets (5-7, 6-4, 6-1).
L’intérêt pour les jeunes joueurs étrangers de se prêter à l’exercice des qualifications, c’est de marquer des points à l’ATP. Car une victoire en qualification vaut 5 points, alors qu' une défaite au 1er tour dans le tableau principal ne fait rapporte aucun point. Quand on entre dans le circuit professionnel, il faut aller se frotter le plus possible à d’autres joueurs dans les tournois pour progresser dans la hiérarchie mondiale.
Pour les Calédoniens, il s’agit surtout d’une expérience qui leur permet de disputer des matches contre des adversaires inhabituels et souvent plus capés.