nouvelle calédonie
info locale

Un champion du monde à l’Aquarium des lagons

insolite Nouméa
Corail. Aquarium des lagons
©NCla1ère
L'Aquarium des lagons vient de décrocher un titre de champion du monde devant Monaco et Hawaï. C'est à Nouméa que l'on trouve les plus anciens coraux pensionnaires d'un aquarium. Le doyen a 53 ans et il continue à grandir paisiblement dans son bassin.
Le champion du monde est un Echinopora, aussi appelé corail hérisson.
A 53 ans, il est le plus vieux corail résident d’un bassin, et il se plaît dans cet environnement au sein duquel il grandit en défendant son territoire.
Il a même survécu au déménagement de l’infrastructure il y a douze ans, et aujourd’hui, il est devenu un atout supplémentaire pour le rayonnement international de l ‘Aquarium des lagons. 

Un atout pour l’Aquarium des lagons

« Ça nous donne une notoriété au niveau international, et notamment avec l’aquarium de Monaco qui est très actif sur la conservation du corail et avec qui on envisage dorénavant un partenariat et donc ça nous ouvre les portes de financements et d’actions pour lesquelles on n’était généralement pas pris en compte parce qu’on est au milieu du Pacifique, à 20 000 km » explique Richard Farman, le directeur de l’Aquarium des lagons.
 

Des capacités d’adaptation étudiées

Le corail, un étonnant animal que l’on a longtemps pris pour un végétal, voire un minéral. Il fait l’objet de plusieurs études car ses capacités d’adaptation fournissent des informations précieuses sur l’évolution de notre environnement.
« On fait un travail sur le bouturage, regarder la différence entre la micro-fragmentation et avec les morceaux un peu plus importants. Apparemment, la micro-fragmentation fait que le corail pousse plus vite » souligne Richard Farman.

La ponte des coraux le 18 novembre

Unisexué ou bisexué, produisant du sperme ou des oeufs, le corail se reproduit cinq jours après la pleine Lune de novembre. Une ponte de quelques heures seulement ouverte au public le lundi 18 novembre. Attention, vous devez vous inscrire, il n’y a que deux cents places disponibles pour cet événement.  
L’Aquarium des lagons est le seul au monde à proposer ce rendez-vous unique.
Le reportage d’Erik Dufour et Christian Favennec
©nouvellecaledonie
Publicité