Chasse aux trésors au salon des collectionneurs

salon
salon des collectionneurs 2021
©Alix Madec
Petites voitures, timbres, livres de collection, pierres précieuses, ou encore cartes postales… le salon des collectionneurs permet chaque année aux passionnés de se rencontrer et de dénicher des petits trésors.

C’est avec une concentration particulière, que Paul Fizin arpente les allées du salon des collectionneurs. Le docteur en histoire n’est pas venu acheter, mais bien observer et s’émerveiller, devant les trésors d’antan proposés par une quarantaine de passionnés.


Coca-cola et pêche à la ligne

« C’est un peu le reflet de l’histoire de la Nouvelle-Calédonie, lance Paul Fizin. Là par exemple on a le début de la colonisation, avec des lampes à pétrole etc. Et on a aussi beaucoup d’objets de la présence américaine avec des bouteilles en verre, gravées dessus coca-cola que toutes les familles calédoniennes et le monde kanak connaissent très bien. On en faisait des cannes à pêche. On enroulait un fil de crin autour et on allait pêcher. Moi j’ai l’impression que dans ce genre de rendez-vous on exhume la mémoire de la Calédonie », conclut-il.

Les bouteilles de coca-cola, on en faisait des cannes à pêche. On enroulait un fil de crin autour et on allait pêcher.

Paul Fizin, historien

 

Casques autrefois portés par les colons, bouteilles en verre d’époque, timbres, coquillages, ou encore pierres… à chacun son addiction. Stéphane Lesimple, géologue et vice-président de l’association Améthyste, a captivé son auditoire avec des bouts de roche, récoltés sur l’ensemble du territoire : « On a tous collectionné des cailloux quand on était enfant, c’est un objet de collection assez classique… Nous on a continué quand on était grand ! On montre aussi qu’en Calédonie on peut collectionner les minéraux, il y a des choses très intéressantes, il suffit de savoir où les chercher. »

On a tous collectionné des cailloux quand on était enfant. Nous on a continué quand on était grand !

Stéphane Lesimple


Des roches parfois endémiques au territoire comme la garniérite caractérisée par sa couleur verte singulière. Un joli moment de partage avec de véritables mordus des objets de collection, qui devrait être reconduit l’année prochaine.
 

Les trésors du salon des collectionneurs, par Alix Madec

 

De leur côté, Ondine Moyatea et Gaël Detcheverry ont également rencontré des personnages très hauts en couleur :